Service civique et handicap :

Rubrique : Etudiants handicapés

Un engagement pour tous et un tremplin vers l’emploi

Effectuer une mission de Service Civique avec un handicap, c’est possible, même si peu de jeunes handicapés osent franchir le pas. Autocensure, manque d’information, problèmes d’accessibilité, les raisons sont diverses.

Pourtant des solutions existent et se mettent en place progressivement : aujourd’hui, ils sont plus de 100 à s’être engagés depuis mai 2012.

Culture, éducation, environnement, sport, santé… les missions de Service Civique couvrent de nombreux domains et s’adressent à tous les jeunes, des plus diplômés aux jeunes en situation de décrochage scolaire.

L’occasion d’être utile aux autres mais aussi d’acquérir des compétences et de préciser son projet professionnel, à condition cependant de pouvoir bénéficier d’un accompagnement et de certains aménagements.

Le faible nombre de volontaires en situation de handicap s’explique d’une part par la faible connaissance du Service Civique parmi ce public, et d’autre part par les réticences de certains organismes d’accueil à recruter ces jeunes.

Certaines MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) acceptent de financer via la PCH (Prestation de Compensation du Handicap) des heures d’aides humaines pour réaliser des missions de Service Civique. Par ailleurs, dans le cadre d’un partenariat entre l’Agence du Service Civique et Capgemini, les volontaires en situation de handicap peuvent bénéficier d’une formation à l’issue de leur mission.

La Fondation de France finance des projets d’intérêt général pour permettre aux personnes handicapées de vivre comme les autres (vie quotidienne, emploi, loisirs…).

Pour 2013, elle lance un appel à projet "Vie sociale et citoyenneté des personnes handicapées" destiné aux associations, établissements médico-sociaux, collectivités locales ou territoriales…

En savoir + : www.service-civique.gouv.fr
En savoir + : www.onisep.fr