RUPTURES de la "tabula rasa" à la postmodernité

Rubrique : Info Etudiants

Mini colloque les 4 et 5 octobre 2013
Dans le cadre de l’exposition Entrée libre mais non obligatoire / Noël Dolla

≥ Deux après-midis de réflexion et d’expérimentation autour de la notion de rupture en art aux XXe et XXIe siècles dans le cadre de l’exposition ENTRÉE LIBRE MAIS NON OBLIGATOIRE / NOËL DOLLA.
Rencontres, conférences, récits, projections et visites insolites en compagnie d’historiens de l’art et d’artistes se succèdent et se répètent pour vous donner à chaque moment la possibilité de faire votre choix. Consultez le programme ≥ Appel à participation / Atelier lecture « À LIVRES OUVERTS »
Un atelier lecture est proposé autour d’une sélection de dix livres issus de la bibliothèque de l’artiste. Comme Noël Dolla, vous avez été marqué, touché, interloqué ou encore ému par l’un de ces ouvrages, venez nous le raconter. En clôture des après-midis des 4 et 5 octobre, les participants sont invités à raconter. chacun à leur manière, leur expérience du livre choisi. Lire la suite / Pour participer


RUPTURES de la tabula rasa à la postmodernité
L’événement « Ruptures » prend ses racines dans la présence de l’œuvre de Noël Dolla à la Villa Arson à travers son exposition Entrée libre mais non obligatoire.
Invité à imaginer une exposition hors-cadre sur les 23 000 m2 de la Villa Arson, Noël Dolla a témoigné une nouvelle fois de sa conception du rôle et du statut de l’artiste aujourd’hui. Là où certains auraient saisi l’occasion de s’emparer des lieux pour déployer magistralement leur œuvre, Noël Dolla a choisi de mettre à l’honneur ses pairs, « frères d’huile », anciens étudiants, amis artistes dans tous les cas. Ainsi, les œuvres de l’artiste dialoguent avec celles de sa collection selon un parcours fractionné en différentes sections thématiques.
Au fil de la visite une remarque s’impose immédiatement, le caractère polymorphe d’une œuvre qui est née à Nice le 14 décembre 1967 au Hall des remises en question de Ben. Noël Dolla semble n’avoir jamais cessé de chercher, réinventer et remettre en jeu sa pratique artistique, son œuvre apparaissant ainsi comme une sorte de paradigme de l’art de la rupture. Parce que Noël Dolla a marqué une rupture dans l’histoire des expositions à la Villa Arson, notamment en intervenant sur l’ensemble du territoire (école d’art, centre d’art, jardins, terrasses) ; parce que ce lieu est né en 1970 au moment de la mise en place de la réforme de l’enseignement artistique, et qu’il se voulait par conséquent un terrain d’expérimentations, un lieu hors-cadre ; l’occasion nous est donnée de s’interroger sur presque un siècle de ruptures artistiques.
Sous-titrées « mini-colloque », ces deux après-midi à la Villa Arson se veulent plus volontiers des moments de rencontres et d’échanges avec le public qu’une analyse scientifique et exhaustive de l’histoire de la rupture artistique aux XXe et XXIe siècle. Ainsi, l’événement réunira au même titre historiens de l’art et artistes autour d’ateliers proposés aussi bien dans les espaces de l’école que dans les salles d’expositions ou encore les jardins et les terrasses de ce lieu atypique.

Afin de rompre avec la forme traditionnelle du colloque universitaire, le public aura à chaque moment au cours de ces deux après-midi la possibilité de faire son choix entre différentes activités : conférences plénières, visites accompagnées, projections, récits...
La conférence de Timo Kaabi-Linke (philosophe) s’attachera à éclairer le public sur le glissement sémantique du terme rupture au cours des deux grandes phases constitutives du XXe siècle en Occident. Fabrice Flahutez (historien d’art) interrogera la validité contemporaine de l’écriture automatique mise au point à la fin des années 1910. Noit Banai (historienne de l’art et critique d’art) présentera les trois paradigmes critiques qui ont selon elle structuré les expositions et la formation politique du sujet depuis ces soixante dernières années. Elle questionnera la volonté de Noël Dolla de rompre avec une conception de l’exposition qui a fait école depuis plus d’une décennie maintenant – la politique du spectaculaire.
Au même moment, Emmanuel Rubio (historien de l’architecture) proposera une visite commentée du bâtiment, s’interrogeant sur le caractère novateur de celui-ci en comparaison à d’autres constructions qui lui sont contemporaines. Malachi Farrell et Josephn Dadoune, artistes, inviteront chacun à sa façon le public à les suivre dans sa visite idéale de l’exposition évoquant leur propre relation à la rupture tout en jouant avec les œuvres en présence. Quant à Sébastien Ly (chorégraphe), il a imaginé trois moments lors desquels il donnera à voir et à appréhender un choix d’œuvres à travers un autre langage, celui du corps.
En écho à la déclaration d’Henri Michaux - « Hommes, regardez-vous dans le papier » - et en clôture de chaque après-midi, à la tombée de la nuit, « A livres ouverts », permettra qu’un ensemble d’ouvrages issus de la bibliothèque de Noël Dolla soit raconté, par des lecteurs d’un soir, à l’image d’une grande veillée. Car, si le politique irrigue l’œuvre de Noël Dolla, il est toujours question pour l’artiste de redonner du sens commun là où selon lui il aurait disparu.

Elodie Antoine, historienne de l’art


PROGRAMME
Les 4 et 5 octobre de 14h à 20h
Introduction par Jean-Pierre Simon, directeur de la Villa Arson, Éric Mangion, directeur du centre d’art et Élodie Antoine, historienne de l’art, les 4 et 5 à 14h.

≥ Performance
Sébastien Ly, chorégraphe, Déclarations Dansées (en trois actes), les 4 & 5 à 15h, 16h et 17h30.

≥ Conférences
Timo Kaabi-Linke, philosophe, La rupture au XXe siècle ou l’enjeu de la discontinuité et de la continuité, le 4 à 15h30 & le 5 à 18h. Fabrice Flahutez, historien de l’art, L’automatisme : arme poétique contre « l’homme mesurable », le 4 à 16h30 & le 5 à 15h30. Noit Banaï, historienne et critique d’art, Exposer la performance et formation politique du sujet : La collection de « formes », production d’« Events » et ses voies de traverse, le 4 à 18h & le 5 à 16h30.

≥ Visites
Emmanuel Rubio, historien de la littérature et de l’architecture, le 4 à 16h30 & le 5 à 18h. Malachi Farrell, artiste, le 4 à 15h30 & le 5 à 16h30. Joseph Dadoune, artiste, le 4 à 18h & le 5 à 15h30.

≥ Projections
Joseph Dadoune, Ofakim, 2010 (14’47’’), les 4 & 5 à 15h30, 16h30, 18h et 19h. Malachi Farrell, Film on work (extraits) (13’08’’), les 4 & 5 à 16h, 17h, 18h30 et 19h30.

≥ « À livres ouverts »
Récits et expériences autour d’un choix de livres de la bibliothèque de Noël Dolla (voir appel à participation ci-après), les 4 & 5 de 18h à 20h.

Entrée gratuite et sans réservation préalable.

≥ Téléchargez le Programme détaillé
avec présentation des conférences et des intervenants (A5 / 20 pages) Téléchargez le flyer programme (A5 recto/verso)


APPEL A PARTICIPATION - Atelier lecture « À LIVRES OUVERTS »
Dans le cadre de l’exposition, un atelier lecture est proposé autour d’une sélection de dix livres issus de la bibliothèque de l’artiste.
Comme Noël Dolla, vous avez été marqué, touché, interloqué ou encore ému par l’un de ces ouvrages, venez nous le raconter.
En clôture des après-midis des 4 et 5 octobre, les participants sont invités à raconter, chacun à leur manière, leur expérience du livre choisi.

Vous êtes intéressé(e)s ? Inscrivez-vous :
atelier.livresouverts@gmail.comCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Atelier sur rdv entre le 5 et le 30 septembre, animé par Élodie Antoine, historienne de l’art.

Ouvrages proposés : Fédor Dostoïeski, L’Idiot / Naomi Klein, La Stratégie du choc / Karl Marx, Friedrich Engels, Manifeste du Parti communiste / Antonin Artaud, Vincent Van Gogh le suicidé de la société / Léonard de Vinci, Traité de la peinture / Ernest Hemingway, Le Vieil homme et la mer / Homère, L’Iliade et l’Odyssée / Julien Gracq, Au Château d’Argol / Blaise Pascal, Pensées / Hubert Reeves, Poussières d’étoiles.


Contacts :
Christelle Alin, responsable du services des publics
Sandrien Cormault, chargée des publics
servicedespublics@villa-arson.org / Tél. 04 92 07 73 84