Résultats de l’enquête d’insertion professionnelle

Rubrique : Nice Universitaire

87% ont un emploi fin 2009 ! L’enquête « Devenir des étudiants diplômés de l’Université Nice Sophia Antipolis » menée par le Service Orientation Observation Insertion Professionnelle visait à étudier l’insertion professionnelle de la promotion 2006-2007.

Sur les 505 diplômés de licence professionnelle, 318 ont répondu au questionnaire insertion soit un taux de 63%. Concernant les diplômés de Master, l’OVE a obtenu 1294 réponses sur 1902 diplômés, soit un taux de 68%.

Insertion des diplômés de licence professionnelle : des taux d’emploi et de stabilité très élevés

Au 1er décembre 2009, 77% des diplômés sont en emploi, 12% ont poursuivi leurs études (dont 8% en Master) et 10% sont en recherche d’emploi.

Le taux d’emploi atteint sur l’ensemble de ces diplômés de 2007 est de 88%. Explication : ce taux correspond au nombre d’étudiants diplômés en emploi divisé par le nombre d’étudiants diplômés en emploi et en recherche d’emploi.

Concernant la qualité de l’insertion, elle s’avère également élevée : en effet, 80% des travailleurs sont en emploi stable (CDI, fonctionnariat…) quand la part de contrats à durée indéterminée s’élève à elle seule à 66% en moyenne.

On trouve en revanche une plus grande disparité en ce qui concerne le niveau de l’emploi : si la majorité des diplômés occupe un emploi de niveau technicien ou agent de maîtrise au 1er décembre 2009, les autres se partagent entre le niveau « ingénieur ou cadre » et le niveau « ouvrier ou employé ». Quant à la rémunération mensuelle, elle est de minimum 1500€ pour 56% des diplômés de 2007 qui travaillent à temps plein.

Les emplois des diplômés sont principalement localisés en France (seulement 9% des répondants exercent une activité à l’étranger), et plus précisément dans le département : en effet, 53% des répondants qui travaillent ont trouvé un emploi dans les Alpes Maritimes. Hormis les Alpes Maritimes, ce sont d’autres régions françaises que Provence Alpes Côte d’Azur qui attirent plus de diplômés. Parmi ces travailleurs qui ont quitté la région PACA, environ 8% ont trouvé un emploi en Ile-de-France (en moyenne).

Plus d’un tiers des diplômés a obtenu son emploi par candidature spontanée ; l’insertion à l’issue d’un stage ou d’une formation professionnelle est de 25% en moyenne.

45% des répondants trouvent que leur diplôme de licence professionnelle a été « tout à fait décisif » pour l’obtention de leur emploi, 24% pensent qu’il l’a été « moyennement », 9% considèrent « faiblement » et 22% ont répondu « pas du tout ».

Insertion professionnelle des diplômés de Master : le poids du domaine Sciences, Technologies et Santé

Les diplômés de Master, pour 68% d’entre eux, occupent un emploi au 1er décembre 2009 ; ce chiffre s’élève à 75% pour les diplômés d’un Master professionnel. Par ailleurs, 20% ont poursuivi leurs études (14% en doctorat) et 10% recherchent un emploi.

Le taux d’emploi moyen est de 85% (86% pour les diplômés de Master professionnel) ; c’est dans le domaine Sciences, Technologies et Santé (STS) que le taux est le plus élevé (92%), grâce en particulier à la filière Informatique qui réalise un taux de 97,5%.

Sur les presque 900 diplômés de Master en emploi, 77% sont en emploi stable, et 68% occupent des emplois de niveau ingénieur ou cadre ; ce chiffre passe à 80% pour les diplômés de STS. La part de diplômés en contrat à durée indéterminée s’élève à 62%.

Concernant la rémunération mensuelle, 41% des diplômés en emploi travaillant à temps plein gagnent 2000€ ou plus par mois. Notons que les domaines où les répondants sont les mieux rémunérés sont Droit, Économie, Gestion et Sciences, Technologies et Santé.

Les diplômés de Master s’avèrent plus mobiles que ceux de Licence : en effet, un répondant sur 6 déclare exercer une activité à l’étranger au 1er décembre 2009. Parmi ceux qui sont restés en France, 44% ont trouvé un emploi dans les Alpes Maritimes. Et les diplômés niçois qui quittent les Alpes Maritimes optent majoritairement pour des régions hors Provence Alpes Côte d’Azur. Parmi ces travailleurs qui ont quitté la région PACA, 4% en moyenne ont trouvé un emploi en Ile-de-France.

Comme pour les diplômés de licence professionnelle, plus d’un tiers des diplômés de Master a obtenu son emploi par candidature spontanée, et cette statistique se vérifie pour tous les domaines. L’insertion à l’issue d’un stage ou d’une formation professionnelle est de 22% en moyenne. Ce mode est un levier particulièrement efficace pour les diplômés de Lettres, Langues, Arts. Le réseau personnel associé à ces autres modes apparaît comme un appui important pour un quart des répondants.

Enfin, concernant le rôle du diplôme dans l’obtention de l’emploi, les diplômés de Master sont globalement satisfaits, et tout particulièrement ceux de Sciences Humaines et Sociales qui pensent à 50% que leur diplôme a été « tout à fait décisif » dans l’obtention de leur emploi.

En savoir plus sur l’enquête.

P.-S.

L’adresse originale de cet article est http://actualite.unice.fr/spip.php?...