Vous aimez Nice ? Votez pour le slogan de (...)

Rubrique : Info Etudiants

C’est à vous qu’il appartient de choisir les mots de la signature de Nice au travers d’une grande consultation citoyenne. Pour que tous les Niçois puissent s’approprier ce slogan.

Choisissez votre slogan préféré parmi les 5 retenus.

Après les nombreuses contributions des Niçois (plus de 1100), les membres du jury ont délibéré et 5 slogans vous sont proposés pour devenir la signature de la Ville de Nice. Les slogans retenus :

- Nice la belle

- Nice label

- Nice label Identité

- Juste Nice

- Tellement Nice

Comment voter :

Par internet en cliquant ici.

Par courriel : communication@ville-nice.fr

Ou par courrier en envoyant votre réponse à :

Mairie de Nice - Direction de la communication - 5, rue de l’Hôtel-de-ville - 06364 Nice cedex 4

Ou via les urnes présentes dans les lieux publics (Mairie, Mairies annexes...)

Le saviez-vous ?

Origine du mot Nice

Il vient du grec “Nikaïa”. En grec comme en latin, Nice signifie “la victoire”

Signification du blason niçois

L’aigle de Nice est depuis le XIXe siècle représenté au vol abaissé, posé sur les trois coupeaux. On peut y voir soit les montagnes du pays niçois, soit notre colline du château, premier site médiéval de Nice. La pointe de l’écu représente notre mer " d’azur ondée d’argent ".

La municipalité utilise l’imagerie des armoiries niçoises peintes par Gustav Adolph Mossa.

L’histoire du canon de midi

Sir Thomas Coventry-More qui vint à Nice tous les hivers de 1861 à 1866, avait toutes les peines du monde à faire rentrer son épouse, à l’heure du déjeuner, après sa promenade matinale. Aussi, proposa-t-il au maire Malausséna de tirer un coup de canon à midi pile tous les jours. Mais une fois Sir Coventry partit, le canon se tut ; ce qui provoqua, dans toute la ville, un remueménage et les écarts entre les diverses horloges allaient se creusant, provoquant des réclamations de toutes parts. Tant et si bien que, pour apaiser les esprits, la municipalité finit par remettre le canon en vigueur par un arrêté du 19 novembre 1875.