« Nice, une ville attractive ou attrape (...)

Rubrique : Info Etudiants

Mardi 19 juin 2012 - de 18h30 à 20h00

à l’Hôtel Splendid, 50 Boulevard Victor Hugo - NICE

(Parking du Louvre recommandé)

Le débat sera suivi d’un cocktail.

En 2011, Nice, destination touristique incontournable depuis le XIXème siècle, a accueilli plus de 4 millions de touristes. Ainsi, pour satisfaire cette clientèle toujours plus exigeante et faire face à une concurrence de plus en plus féroce des pays du pourtour méditerranéen et des Balkans, La Métropole Nice Côte d’Azur se doit de poursuivre ses investissements, tant dans le secteur de l’hôtellerie que dans celui de la restauration ou bien celui des nouvelles technologies, sans pour autant délaisser la qualité de son accueil ou de ses services.

En ce début de saison estivale, il est utile de s’interroger sur la politique touristique menée :
- Avons-nous pris le parti de tout miser sur notre réputation de toujours ou avons nous fait le choix de nous renouveler ?
- Quelles recommandations ont été proposées par la ville de Nice et ses partenaires à tous ces métiers qui vivent du tourisme ?
- La Métropole Nice Côte d’Azur fait-elle l’unanimité parmi les professionnels du secteur ?

Pour répondre à ces questions, participeront à ce débat :
- Monsieur Rudy SALLES, Député et Adjoint au Maire chargé du tourisme,
- Monsieur Denis ZANON, Directeur de l’Office de Tourisme et des Congrès de Nice Côte d’Azur,
- Monsieur Michel TSCHANN, Président du Syndicat des Hôteliers Nice Côte d’Azur,
- Madame Françoise LELIEVRE, Responsable du Pôle Tourisme à la CCI Nice Côte D’Azur,
- Madame Isabelle DREZEN, « Le Petit Futé »

Le débat sera animé par Mademoiselle Julie DREKSLER et Monsieur Gilles BOUCHER, membres de la Jeune Chambre Economique de Nice Côte d’Azur.

Inscription obligatoire à l’adresse suivante : cocktaildebat@jcenice.com


La Jeune Chambre Economique est une association d’utilité publique. Ses membres, citoyens âgés de18 à 40 ans proposent des solutions innovantes aux problèmes de la société. Ils développent les techniques de direction, la responsabilité sociale, l’esprit d’entreprendre et la solidarité nécessaires pour effectuer des actions pour des changements positifs dans leurs cités. Ils adhèrent aux valeurs humanistes énoncées par la Jeune Chambre Internationale : l’esprit d’entreprendre, la solidarité internationale, le respect de la personne humaine et de la loi.