Nice 2013. Un été pour Matisse

Rubrique : ARCHIVES

21 juin - 23 septembre 2013

À l’occasion du 50e anniversaire de son musée Matisse, la Ville de Nice propose, pour la première fois, 8 expositions simultanées en hommage à la figure et à l’oeuvre d’Henri Matisse.

8 EXPOSITIONS À TRAVERS TOUTE LA VILLE
Des hauteurs de Cimiez à la Promenade des Anglais, en passant par le Vieux-Nice, 8 expositions, présentées simultanément dans 8 musées municipaux, inviteront les visiteurs à un parcours inédit qui les conduira du Musée Matisse, au Musée d’archéologie, au Théâtre de la Photographie et de l’Image, au Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain, au Palais Lascaris, à la Galerie des Ponchettes, à la Villa Masséna et au Musée des Beaux-Arts.

Deuxième ville de France, après Paris, pour la fréquentation de ses musées municipaux, avec près de 700 000 visiteurs en 2012, la Ville de Nice a souhaité rendre un hommage à sa mesure, à la figure, à l’oeuvre et à la postérité du peintre amoureux de la capitale azuréenne tout en mettant en valeur la diversité de ses musées.

MATISSE ET NICE
Début septembre 1905, le critique d’art Félix Fénéon offre à Matisse, homme du Nord, né au Cateau-Cambrésis, un billet de train qui lui permet de découvrir Cannes, Nice, Monaco et Menton. Douze ans plus tard, en décembre 1917, Matisse retrouve Nice. Il s’installe dans une petite chambre de l’hôtel Beau-Rivage. La rencontre du peintre avec Nice est une véritable révélation. Durant les presque 40 ans qu’il passe à Nice et dans la région niçoise, jusqu’à son décès le 3 novembre 1954, l’artiste honore la Côte d’Azur d’une fidélité et d’une passion indéfectibles. Il y puisera l’inspiration qui a donné naissance à de nombreux chefs-d’oeuvre.


8 LIEUX - 8 EXPOSITIONS

1 - AU MUSÉE MATISSE « MATISSE. LA MUSIQUE À L’OEUVRE »
« Certes la musique et la couleur n’ont rien de commun, mais elles suivent des voies parallèles. » (1) a dit Matisse. A l’occasion du 50e anniversaire du Musée Matisse, cette exposition explore le lien intime qui unit l’artiste à la musique dont la pratique et les instruments constituent l’un des thèmes iconographiques récurrents de son oeuvre. Par ailleurs, une étude plus approfondie met en lumière les résonnances qui existent entre les caractéristiques de l’écriture musicale et celles de l’oeuvre plastique de Matisse.
Cet anniversaire est également l’occasion, pour le musée, de présenter le jour même de l’ouverture de l’exposition, l’oeuvre monumentale la Piscine, donnée à la Ville de Nice, au profit de son Musée Matisse, par Claude et Barbara Duthuit, descendants de Matisse. Il s’agit d’une céramique réalisée d’après des gouaches découpées de 1952 conservées au MoMA et composée de deux panneaux de 2 mètres de haut pour 8 de large.
(1) Ecrits et propos sur l’art, Matisse Henri, Paris, Hermann, 1972

2 - AU MUSÉE D’ARCHÉOLOGIE, SITE DE CIMIEZ « À PROPOS DE PISCINES »
Le Musée d’archéologie, installé au pied du Musée Matisse et au coeur de vestiges antiques, ceux de thermes romains et ceux du baptistère d’une église paléochrétienne, expose des oeuvres d’artistes contemporains qui se sont intéressés au thème de la piscine, de l’eau et de la perception des corps plongés. Ces oeuvres sont présentées parmi des objets antiques issus des collections du musée et renvoyant, par leur décor ou leur fonction, au même thème de l’eau. Elles relèvent toutes du champ de la photographie (Lucien Clergue, Marie-Paule Nègre, Catherine Larré…), de la vidéo (Bill Viola, Daniel Larrieu…) ou du cinéma (A Bigger Splash de Jack Hazan avec David Hockney).

3 - AU THÉÂTRE DE LA PHOTOGRAPHIE ET DE L’IMAGE (TPI) « FEMMES, MUSES ET MODÈLES (RENCONTRES ENTRE LA COLLECTION AMEDEO M. TURELLO ET L’OEUVRE DE MATISSE) »
La collection Amedeo M. Turello réunit des oeuvres des maîtres de la photographie qui se sont intéressés à la beauté et à la plasticité du corps féminin (Edward Weston, André Kertesz, Willy Ronis, Cindy Sherman…). Le nu féminin, grand sujet de l’art européen, a en effet trouvé dans la photographie un mode innovant d’expression alors même que des artistes du XXe siècle comme Matisse continuaient d’en faire, avec leur langage plastique propre, l’un des sujets de prédilection de leurs créations. L’exposition propose ainsi un dialogue inédit entre des sculptures de Matisse et des oeuvres de la collection Amedeo M. Turello.

4 - AU MUSÉE D’ART MODERNE ET D’ART CONTEMPORAIN (MAMAC) « BONJOUR MONSIEUR MATISSE ! »
Figure tutélaire de l’art moderne et peintre emblématique de la Côte d’Azur, Henri Matisse a marqué considérablement plusieurs générations d’artistes. Si d’un point de vue purement formel son influence est omniprésente, la citation directe de ses tableaux, qui a moins été mise en valeur, est tout aussi passionnante. L’exposition présentée au MAMAC met ainsi en perspective l’héritage iconographique de Matisse chez les artistes contemporains, américains et européens, qui ont fait le choix de privilégier la citation directe d’oeuvres de Matisse, tels Larry Rivers, Roy Lichtenstein, Andy Warhol, Tom Wesselmann mais aussi Erró, Niki de Saint Phalle, Alain Jacquet et bien d’autres…

5 - AU PALAIS LASCARIS « MATISSE. LES ANNÉES JAZZ »
L’exposition présente la genèse de l’album Jazz, un « livre d’artiste » que Matisse réalise entre 1943 et 1947. En s’intéressant au contexte de cette oeuvre, notamment aux affinités que Matisse entretenait avec le jazz, l’exposition introduit le visiteur au coeur du processus même de la création matissienne. Elle l’invite également à découvrir, dans ce palais baroque du Vieux-Nice, riche d’une remarquable collection d’instruments de musique, l’histoire musicale d’une ville où le jazz a suscité et suscite encore un engouement tout particulier.

6 - À LA GALERIE DES PONCHETTES « MATISSE À L’AFFICHE »
L’exposition met en valeur le rapport que Matisse a entretenu avec l’affiche publicitaire, notamment à travers la relation étroite qu’il avait tissée avec son imprimeur, Fernand Mourlot. Seront également présentées des affiches illustrant la postérité de Matisse sur la création publicitaire contemporaine.

7 - AU MUSÉE MASSÉNA « PALMIERS, PALMES ET PALMETTES »
Motif récurrent de l’oeuvre de Matisse et signe même de l’enracinement méditerranéen de cet homme du Nord, né au Cateau-Cambrésis, le palmier et sa forme stylisée, la palmette, n’ont jamais cessé de hanter le paysage artistique de la culture occidentale. De la victoire à la joie de vivre, en passant par le sacrifice et le martyre, l’exposition évoque la diversité des symboles dont la représentation du palmier a été successivement porteuse, aussi bien dans les arts plastiques que dans la production décorative. Elle met en valeur, à l’époque contemporaine, l’assimilation de cette essence à la représentation même de la Côte d’Azur dont elle a fini par devenir un des attributs symboliques. À cet égard, l’oeuvre de Matisse s’inscrit, en partie, dans une histoire culturelle des formes qui la dépasse.

8 - AU MUSÉE DES BEAUX-ARTS « GUSTAVE MOREAU, MAÎTRE DE MATISSE »
Cette exposition, conçue en partenariat avec le musée national Gustave Moreau, met en exergue les qualités de peintre et de professeur de Moreau dont Matisse fréquenta l’atelier. Autrement dit, elle s’intéresse aux prémices de l’oeuvre de Matisse chez Moreau. Celui-là ne déclarait-il pas, « C’est à Gustave Moreau que je dois de connaître le Louvre : on n’y allait plus. Moreau nous y a ramenés, en nous apprenant à voir, à interroger les maîtres. » ? Artiste du XIXe siècle, Gustave Moreau préfigure cependant par bien des points les prodigieuses évolutions de l’art au XXe siècle. L’exposition invite à relire l’oeuvre de Moreau à travers l’oeuvre de Matisse qui sut être son élève sans être son disciple.

Plus d’informations sur le site officiel de la ville de Nice http://www.nice.fr/