MAI / JUIN AU TNN

Rubrique : ARCHIVES

Théâtre National de Nice – Promenade des Arts – 06300 Nice - 04 93 13 90 90 – www.tnn.fr

10 > 12 mai ● Salle Pierre Brasseur ● Durée 1 h 15
Peeping Tom >>> 32, rue Vandenbranden

Conception et mise en scène Gabriela Carrizo, Franck Chartier ● Avec Seoljin Kim, Hun-Mok Jung, Marie Gyselbrecht, Jos Baker, Maria-Carolina Vieira/Sabine Molenaar, Eurudike De Beul ● Production Peeping Tom, KVS - Bruxelles, Künstlerhaus Mousonturm-Francfort, Le Rive Gauche-Saint-Etienne-du-Rouvray, La Rose des Vents-Villeneuve d’Ascq, Theaterfestival Boulevard, Theater aan de Parade en de Verkadefabriek‘s-Hertogenbosch, Theaterhaus Gessnerallee-Zurich, Cankarjev Dom-Ljubljana, Charleroi/Danses avec le soutien de la Communauté flamande

● Bizarrerie inoubliable. Le glauque le dispute plus que jamais à la beauté, le réalisme au fantastique, la crudité à la majesté. L’inconscient et l’irrationnel mènent le jeu et ouvrent la porte à des scènes sidérantes au point de faire rire parfois. Des effets fantastiques surgissent. Les volets claquent comme une batterie en folie, les caravanes tremblent, les personnages lévitent, une femme se volatilise. Jusqu’aux corps des danseurs qui subissent des transformations physiques. Sauf qu’on est bel et bien au théâtre et que la valeur ajoutée du spectacle réside dans ce vivant à vue. C’est la danse virtuose, sauvage, de Peeping Tom qui emporte le morceau. ● Rosita Boisseau, Le Monde


16 > 19 mai ● Salle Pierre Brasseur ● Durée 3 h 20 avec entracte
Roméo et Juliette

William Shakespeare
● Traduction, adaptation et mise en scène Olivier Py
● Avec Olivier Balazuc, Camille Cobbi, Matthieu Dessertine, Quentin Faure, Philippe Girard, Frédéric Giroutru, Mireille Herbstmeyer, Benjamin Lavernhe, Barthélémy Meridjen, Jérôme Quéron
● Production Odéon - Théâtre de l’Europe - Paris

Une conviction s’est imposée à Olivier Py lorsqu’il a voulu mettre en scène Roméo et Juliette : s’ils s’aiment, ces deux amants sublimes, c’est parce que leur amour est impossible. Ce n’est pas malgré le monde, la société, les préjugés, l’hostilité entre leurs deux familles ou leurs propres penchants qu’éclate le coup de foudre – c’est bien plutôt à cause de tous ces obstacles. ”Un éclair avant la mort” (V, 3, 90) : pour rendre sensible la vitesse de ces vies consumées passant de l’enfance au néant en quelques jours, le metteur en scène a fait le pari de la concentration, de la simplicité et de la jeunesse. Pour sa première approche d’un maître qu’il admire entre tous, Olivier Py travaille lui-même à une version ramassée qui réinvente l’énergie percutante et elliptique, le flamboyant état d’urgence de la grande langue shakespearienne.


23 > 25 mai ● Salle Pierre Brasseur ● Durée 4 h avec entracte ● Spectacle tout public à partir de 13 ans
Tempête sous un crâne

D’après Les Misérables de Victor Hugo ● Adaptation Jean Bellorini, Camille de la Guillonnière ● Mise en scène Jean Bellorini ● Avec Mathieu Coblentz, Karyll Elgrichi, Camille de la Guillonnière, Clara Mayer, Céline Ottria, Geoffroy Rondeau, Hugo Sablic ● Production Compagnie Air de Lune en partenariat avec le Théâtre Gérard Philipe - CDN de Saint-Denis et le Conseil Général de Seine-Saint-Denis avec le soutien d’ARCADI, de la Mairie de Paris et de l’ADAMI

Première époque > L’histoire de Jean Valjean depuis sa sortie du bagne, en 1815, jusqu’au procès du père Champmathieu. L’histoire de Fantine depuis sa jeunesse jusqu’à sa mort dans les bras de Monsieur Madeleine (Jean Valjean). L’histoire de Cosette depuis sa naissance jusqu’au départ de chez les Thénardier quand Jean Valjean vient la chercher. L’histoire des Thénardier à Montfermeil.

Deuxième époque > L’histoire de Javert qui poursuivra Jean Valjean toute sa vie, jusqu’à le chercher dans les étoiles, puis au fond de la Seine. L’histoire de Jean Valjean devenu Monsieur Leblanc. L’histoire d’amour de Marius et de Cosette. Le drame d’Eponine qui donnera sa vie pour Marius. L’histoire des Thénardier devenus les Jondrette. L’histoire de Gavroche. Et l’histoire de tous les amis de l’ABC jusqu’aux montées des barricades.

● Ce spectacle est exceptionnel. On est saisi, emporté et il y a là l’audace et l’intelligence du metteur en scène. Il y a quelque chose de miraculeux. Une évidence. C’est un moment sublime. Allez ! Voyez ! Il est rare que l’on assiste à un spectacle aussi original et aussi bien tenu. On est bouleversé par Hugo, ses personnages, sa déchirante histoire, sa pensée, sa morale. Mais on est tout autant bouleversé par ces jeunes qui portent si haut un grand théâtre populaire et beau. ● Armelle Héliot, Le Quotidien du Médecin


31 mai > 3 juin ● Salle Pierre Brasseur ● Durée 1 h 40
Semianyki [La Famille]

Avec Olga Eliseeva, Alexander Gusarov, Marina Makhaeva, Kasyan Ryvkin, Elena Sadkova, Yulia Sergeeva ● Production Drôles de Dames, Teatr Semianyki en accord avec André Gintzburger, Avignon Off 2005 avec le Théâtre du Chêne Noir - Scène d’Avignon, Théâtre du Rond-Point - Paris

● Ils sont drôles, ils sont fous, ils sont russes : la troupe Semianyki revient en France avec son spectacle burlesque et détonant. En moins de cinq secondes, un rire, énorme, heureux, enfantin, a surgi dans le public. Il ne cessera pas. Le spectacle tire son unité d’un état d’esprit fondé sur une authentique tendresse pour les petits, les maladroits, les pauvres d’esprit et les coeurs purs. Mélodrame comique truffé de numéros éblouissants, le spectacle s’infiltre dans la salle au milieu des hurlements de joie et de crainte et se termine en apothéose. C’est une vraie fête, de celles qui vous rendent à votre enfance et vous font tout oublier. Applaudissements à s’arracher les mains, ovations, sourires complices entre inconnus. On a rarement vu cela. ● Laurence Liban, L’Express

Représentations complètes


Dernière minute > > > Toutes les représentations du spectacle Ashes to Ashes prévu du 23 au 26 mai, sont annulées.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dans le cadre du Cycle Génération émergente >>>

9 >10 mai ● Salle Michel Simon ● Durée 1 h 15
Voix Public >>> Le Marin

Création ● Fernando Pessoa ● Traduction Bernard Sesé ● Mise en scène Philippe Lecomte ● Avec Lila Boudjema, Émilie Jobin, Samia Metina ● Musique Marie-Pierre Foessel et David Amar ● Production Compagnie Voix Public, Théâtre National de Nice - CDN Nice Côte d’Azur, Conseil Général des Alpes-Maritimes, Ville de Carros

Trois jeunes femmes, trois “veilleuses”, entourent le corps d’une belle endormie vêtue de blanc. Et puis... Le Marin. Surgissant de nulle part, dans l’imaginaire de l’une d’elles, qui le rêve si intensément, si passionnément, qu’il devient une présence inquiétante, investissant totalement leur esprit de ses mirages. Jeu de miroirs àl’infini, dédoublements en cascade. D’emblée, tout est là : la mort, la vie, la mer. C’est une veillée funèbre. Elles commencent à parler à voix basse. Parler, oui, mais de quoi ? De ce qu’elles ont été ? Mais ont-elles été quelque chose Débusquer les rêves, alors ? Oui cela est possible, car vivre fait mal et les rêves sont plus réels que la vie.

Représentations complètes


15 > 16 mai ● Salle Michel Simon ● Durée 1 h 15
Le Sixièmétage >>> Deadline Triptyk

Création ● Chorégraphie Jeff Bizieau ● Texte et mise en scène Pascal Renault ● Avec Marilyne Ceccato, Sara Pasquier, Denis Giuliani, Jeff Bizieau, Pascal Renault ● Production Espace 1789 - Saint-Ouen, Le Sixiè̀mé́tage ● Résidences de création La Tannerie - Barjols, Forum Jacques Prévert - Carros, L’Entre-Pont - Nice, Théâtre de La Licorne - Made in Cannes, CNAR - Noisy-Le-Sec, Lilas en scène - Les Lilas ● La compagnie est soutenue par la Fondation Écart Pomaret

Un triptyque tragique et cynique où il est question de gloire, d’argent, de sexe, de beauté, de laideur... Trois farces tragiques dansées et jouées où s’observe la solitude d’êtres incompris, pris au piège par une société vampirique. Où l’on rit, où l’on frémit dans un théâtre d’images où la danse flirte avec le texte dans un dimension poétique inédite. Les trois volets du triptyque : Marilyn Monochrome, d’après les confessions enregistrées de Marilyn Monroe quelques jours avant sa disparition, Frankenstein Rhapsodie, inspiré de l’oeuvre de Mary Shelley et Sex-Symbol, autopsie grandeur et décadence d’une rock star.


19 > 20 mai ● Salle Michel Simon ● Durée 1 h 10
Théâtre des Mondes / Compagnie Biren Barrière
>>> Folies ordinaires

Concert-spectacle ● Textes Stéphane Barrière, Aude Biren ● Mise en scène Aude Biren ● Avec Stéphane Barrière [chant, piano et autres dérives], Renaud Biren [clarinettes, saxophone, cornet, percussions et pinceaux], Thérésa Doyle [trapèze, jonglerie et choeurs] ● Production Théâtre des Mondes

Accompagné de Renaud Biren, son acolyte multi-instrumentiste et de la trapéziste Thérésa Doyle, de son piano rouge, de ses baskets bleues... Stéphane Barrière chante avec entêtement les femmes, qu’il collectionne dans ses chansons comme autant de tableaux de maîtres, et quelques morceaux de vie durs ou tendres sous forme de fantaisies poétiques.
● Ce nouveau concert est un véritable spectacle. Avec ses Folies ordinaires, Stéphane Barrière nous fait partager un peu de son monde, un espace hors du temps. Difficile à étiqueter ce “personnage” tantôt candide, tantôt dévergondé, teenager ou dandy, mais toujours farfelu et libre. Auteur prolixe et mélodiste rare, il faut se laisser porter dans cette abondance de mots pour décoller avec lui dans son univers parallèle. Un univers scénique où se côtoient chansons, jongleries, théâtre, numéros de trapèze, performances loufoques. Stéphane Barrière est sur scène un peu comme chez lui, et attention il peut vous y inviter ou s’inviter sur vos genoux ! ● Aude Biren