L’initative Eureka

Rubrique : A partir de Bac +2

EUREKA est une initiative intergouvernementale de soutien à la coopération technologique européenne. Par le renforcement de la coopération entre les entreprises et les instituts de recherche européens, elle vise à accroître la productivité et la compétitivité de l’industrie européenne sur le marché mondial et de contribuer ainsi au développement de la prospérité et de l’emploi.

Une approche ascendante

EUREKA permet aux industriels et aux instituts de recherche de 37 pays membres, ainsi qu’à l’Union européenne, de collaborer sur la base d’une approche ascendante afin de développer et d’exploiter des technologies novatrices. EUREKA, comme le PCRD, fait partie de l’Espace européen de la recherche. _Depuis 1985, quelque 3000 projets ont été labellisés, représentant 22 milliards d’euros (public+privé).

_EUREKA s’est fixé pour règle d’opérer « de bas en haut ». Cette approche « bottom-up » offre aux participants la possibilité de lancer les projets de R&D européens selon leurs besoins et à leur propre initiative, avec un contrôle et une flexibilité maximum. Le label EUREKA, internationalement reconnu, constitue un atout majeur pour les entreprises dans leurs relations avec leurs partenaires financiers, techniques et commerciaux. A travers un projet EUREKA, les partenaires développent de nouvelles technologies dont ils partagent les droits de propriété intellectuelle. Ces collaborations leur donnent accès à de nouveaux marchés. C’est un outil décentralisé complémentaire aux programmes communautaires.

_L’agrément EUREKA pour un projet nécessite de répondre à un ensemble de critères :

_Des partenaires indépendants d’au moins deux pays membres d’EUREKA, _Des projets centrés sur l’innovation technologique ayant pour finalité un produit, un procédé, ou un service commercialisables.

_Les projets EUREKA labellisés peuvent bénéficier d’une aide financière publique dispensée par les Etats dont relèvent les participants et les et les participants sont habilités à arborer le label EUREKA.

Le fonctionnement d’EUREKA en France

En France, EUREKA est un comité interministériel dépendant des ministères chargés de la Recherche et de l’Industrie. _Le Secrétaire général prend, en accord avec les administrations concernées, les décisions relatives au soutien et au financement public des projets retenus au titre d’EUREKA.

Deux types de projets peuvent être financés :

Les projets innovants pilotés par des entreprises qui ont été labellisées et qui sont financées principalement par OSEO-anvar et le ministère chargé de la recherche, et éventuellement par le ministère de l’industrie. _Les initiatives stratégiques « clusters », qui sont des grands programmes EUREKA (Medea+, Itea, Pidea+, ...) pilotés par le ministère chargé de l’industrie.

Les projets innovants déposés par les entreprises auprès du secrétariat français d’EUREKA font l’objet d’une réunion de présentation, à laquelle sont conviés les experts des dossiers (OSEO, ANR, recherche, industrie, ...).pour valider l’intérêt du programme .

Une réunion interadministration (RIA) est ensuite organisée par le secrétariat d’EUREKA (Rémy Renaudin) pour valider l’intérêt des projets présentés au fil de l’eau, proposer leur labellisation et déterminer quel serait l’organisme financeur en cas de labellisation

EUROSTARS, un nouveau programme pour les Pme de haute technologie

Le programme EUROSTARS vise à renforcer la coopération entre EUREKA et le programme cadre à l’égard des PME. Il doit synchroniser les financements des projets EUREKA à travers la coordination de programmes nationaux et avec une participation financière de la Commission. Ce programme est destiné à soutenir les PME de haute technologie ayant un fort potentiel de croissance. Ce programme, dont le réseau EUREKA poursuit la définition des modalités de gestion, est destiné à soutenir les Pme de haute technologie ayant un fort potentiel de croissance, grâce à des projets en partenariat européen..

_Plus de 25 pays membres d’EUREKA ont d’ores et déjà décidé d’y consacrer 46M€ par an, dont 5 M€ émanant d’OSEO Innovation. La Commission européenne a confirmé qu’elle compléterait l’engagement financier des pays membres participant à ce programme pour un montant de 100 M€ sur la durée du 7ème Programme-cadre de recherche et de développement technologique (PCRDT).