L’avenir de l’Europe

Rubrique : Nice Universitaire

Conférence présentée par Nicole Fontaine (ancienne présidente du Parlement européen)

Le 20 mars 2014 - 18h - Campus Saint-Jean d’Angély 3

Le désamour des peuples à l’égard de la construction européenne ne date pas d’hier.

Après une période d’enthousiasme prononcé, un fossé s’est peu à peu creusé entre les décideurs communautaires et les citoyens et la première fracture est apparue en France au moment du référendum sur le Traité de Maastricht (1992). L’échec du référendum sur le projet de Traité constitutionnel en mai 2005 a confirmé s’il en était besoin cette fracture.

Mais la crise survenue brutalement en 2008 a accéléré le processus. Une analyse superficielle a ancré fortement chez les populations le sentiment que l’Europe était le problème. Aujourd’hui, tout le monde semble s’accorder pour dire que la construction européenne doit être totalement remise à plat. Oui mais comment ?

Entre ceux qui préconisent un désengagement de l’action européenne et un retour à la simple coordination intergouvernementale et ceux qui estiment que la solution est dans plus de fédéralisme, quelle est la voie d’avenir ?

Des propositions différenciées commencent à émerger qui proposent notamment de renforcer l’intégration des pays membres de la Zone Euro. Mais les Etats qui pèseront d’un poids décisif dans la décision finale sont-ils susceptibles de s’entendre sur une telle perspective ? A cet égard, la vision européenne de l’Allemagne et celle de la France sont-elles compatibles ? Enfin, l’avenir de l’Europe est-il avec ou sans la Grande-Bretagne ?

Toutes ces questions seront au cœur du prochain débat que portera les nouvelles personnalités qui seront appelées aux rênes des Institutions Européennes notamment à la Présidence de la Commission.

Elles méritent aujourd’hui l’analyse et la réflexion approfondie de tous ceux qui pensent que l’Europe est la SOLUTION.