Conférence « Les horizons perdus de la peinture (...)

Rubrique : Nice Universitaire

Mardi 27 novembre 2012, 16h Centre Universitaire Méditerranéen - CUM

A l’occasion du centenaire de l’église russe, le CUM vous invite à la conférence :

« Les horizons perdus de la peinture russe, de la Côte d’Azur aux steppes centrales »

Jean-Baptiste Pisano

UNS

Présentation

Si Chagall reste sans doute le peintre russe dont l’œuvre est la plus présente sur la Côte d’Azur, nombre d’artistes issus de l’ancien empire des tzars ont séjourné au début du XXe siècle dans notre région. Qu’il s’agisse de Chevelkine, de Bashkirtseff, de Soutine, ou d’Eugène Klementieff…, tous s’efforcent de reformuler les horizons perdus dont leur art témoigne encore. Leurs peintures laissent transparaître l’incandescente passion propre à l’âme russe, et se prête au jeu des comparaisons avec les artistes de la génération précédente, qui restés au pays ont crée les conditions de l’éveil d’une conscience artistique et morale.

Ainsi, nous envisagerons, dans un face à face fécond, le jeu des résonances et des correspondances, qui nous permettra depuis Repine, Kramskoï, Levitan, Sourikov… jusqu’à ceux qui ont arpenté un demi siècle plus tard les rivages de la Méditerranée, d’appréhender la façon dont la beauté pouvait sauver le monde.

À propos du conférencier

Maître de Conférences, Membre du LAPCOS et chercheur associé au Laboratoire ERMES, Jean-Baptiste Pisano est Responsable du Diplôme Universitaire d’Histoire de l’Art et de l’Archéologie. Ses travaux portent sur l’image et les représentations, dans une pratique de l’Histoire de l’Art qui s’attache à intégrer les Sciences Humaines. Il anime également des émissions culturelles radiophoniques sur RCF Côte d’Azur, "Des Hommes et des Lieux" attachée à la connaissance du patrimoine et "ArtsActu", sur l’actualité de la programmation muséale.

En savoir plus

P.-S.

L’adresse originale de cet article est http://actualite.unice.fr/spip.php?...