Clémentine Valverde, une étudiante de HAUT (...)

Rubrique : Sport

Clémentine, 20 ans, est étudiante en Fac de Sport (STAPS), elle valide sa 2ème année et continueras l’année prochaine en L3 option Entrainement sportif. Elle fait partie de ces étudiants qui allient études et sport de haut niveau, elle nous raconte.

Bonjour Clémentine, peux-tu nous présenter ton sport et ton palmarès ?

C.V : J’ai commencé au club où j’habitais dans la région parisienne : US Conflans natation - waterpolo ; puis je suis partie en pôle France à Nancy pour la 1ère, et j’ai signé à l’ASPTT Nancy après la terminale en sortant du pôle. Après deux saisons à Nancy, j’ai décidé de migrer à Nice. C’était un commun accord l’entraîneur de Nice, Marc Vidil.

Triple championne de France des 15 ans filles avec l’île de France. Quadruple vice championne de France avec l’ASPTT Nancy. Double vainqueur de la Coupe de France avec l’ASPTT Nancy. Vainqueur de la coupe de France avec l’ONNice (2013).

Et on joue le titre du championnat de France samedi soir (8/06/13) face à Lille à Nice... Participation à 4 coupes d’Europe des clubs champions avec l’ASPTT Nancy et une avec l’Olympic Nice Natation. Participation à 3 championnats d’Europe jeunes/ junior (-17, -19 et -20) Equipe de France A pour les matchs de qualifications aux championnats d’Europe 2012 à Eidhoven. Universiades 2011et désormais Universiades 2013 à Kazan.

Un sacré palmarès à ton jeune âge, je suppose que tu dois beaucoup t’entraîner par semaine ?

C.V : Je pratique le water-polo depuis l’âge de 9 ans, ça fait donc 11 ans. Je nage depuis mes premiers mois de naissance. e suis 3 heures par jour dans l’eau du lundi au vendredi, avec 2 heures le samedi, à quoi on rajoute 3 séances de musculation par semaine de 1h20 environ. Donc si mes calculs sont bon, ça fait environ 21 heures par semaine.

Ce sont des semaines intensives, comment fais-tu pour combiner ces heures d’entraînements avec tes études ?

C.V : Parfois oui c’est difficile d’enchaîner 4 heures de cours, 2 heures à la piscines, manger dans la voiture parce que j’ai pas le temps, retourner en cours et ré-enchaîner avec la piscine. Le soir je suis crevée, et le lendemain matin j’ai du mal à me lever (rires). Le plus dur, ce n’est pas la durée des journées, c’est de rentrer chez sois, et d’avoir encore du travail à faire. On a l’impression de courir sans arrêts, et d’avoir si peu de temps à se consacrer à sois-même.. Mais c’est un sacrifice qui en vaut largement la peine !

Comment fais-tu face à ces difficultés pour ne pas craquer ?

C.V : Toujours avec la bonne humeur, même si la fatigue est présente, dès le réveil :) Aussi un bon petit déjeuner pour commencer la journée, ça aide ! Plus sérieusement, je suis relativement organisée et je m’occupe de tout dès que les tâches se présentent.

Tu réussis tout de même brillament à allier les deux, quel à été ton parcours scolaire ?

C.V : J’ai fait ma Seconde à Conflans Sainte Honorine, ma Première et Terminale S à Nancy (Bac mention Bien). Puis une 1ère année de licence AES obtenu mais ça ne m’a pas plu, je me suis alors tournée vers la Licence Staps : 1ère année de licence STAPS à Nancy obtenu avec mention 2ème année de licence STAPS ES à Nice Je compte essayer d’intégrer l’école de Kiné de Nice après la 3ème année et si je n’y arrive pas ... Au secours, aucune idée :)

Tu as des ambitions, et du courage pour réussir comme tu le fais, comment considères-tu ta carrière universitaire dans l’ensemble de ta carrière ?

C.V : Pour un sport si peu professionnel comme le polo (surtout féminin), le double projet n’est pas un choix, il est obligatoire. Ca aide aussi à se vider la tête et à avoir quelque chose si un jour un problème arrive comme une blessure. Partir jouer à l’étranger aurait pu être une solution mais je n’imagine même pas quitter l’équipe de France à 20 ans seulement.

Tu as déjà participer aux Universiades en 2011, tu y participes encore cette année, quels objectifs pour toi ?

C.V : Au moins un podium, comme ce sont mes 2ème universiades, j’aurais moins l’excitation de l’évènement, de la grandeur des choses et je pourrai me concentrer un peu plus sur mon objectif sportif.

Peux-tu nous raconter une petite anecdote du sport universitaire ?

C.V : La soirée d’ouverture des Universiades 2011 reste mon plus beau souvenir sportif ... Je n’avais jamais connu pareil sentiment d’émotions et de fierté de représenter la France grâce au sport.

Quel avenir pour toi, tant au niveau sportif que universitaire ?

C.V : Je souhaite poursuivre ma route à Nice et en Equipe de France, pour cela il me faudra m’entraîner toujours autant, voire plus. Mais avec l’ONNice, j’ai de bons moyens de parvenir au niveau que je souhaite atteindre.

Et si vous n’avez rien à faire samedi soir... Venez encourager notre équipe face à Lille, le vainqueur du match remporte le championnat de France après le nul à Lille : Jean Bouin, 19H45 :)

Merci Clémentine pour cette interview, on te souhaite bonne chance pour ce soir, et comme elle le dit si bien, si vous n’avez rien à faire, allez les encourager ;)