Carnaval « Roi de la Méditerranée »

Rubrique : ARCHIVES

du 18 février au 08 mars 2011- Nice

L’événement phare de la Côte d’Azur en hiver, un des plus grands Carnaval du monde, propose un programme de spectacles inoubliables…

Les défilés carnavalesques, magnifiés par les décors gigantesques de la Place Masséna, se composent de 20 chars qui raconteront l’histoire du “Roi de la Méditerranée”.

Ces parades géantes et colorées qui se déroulent de jour ou de nuit, sont animées par plus de 1000 musiciens et danseurs venus des quatre coins du monde.

Dans un écrin unique, la Promenade des Anglais, les élégantes batailles de fleurs sont une composante du Carnaval à ne pas manquer. Sur des chars décorés des plus belles compositions florales, des personnages vétus de costumes extravagants lancent au public mimosas, gerberas, lys…

Durant plus de 15 jours, la ville vit au rythme de cet evenement authentique et féérique …prenez un passeport pour la fête et laissez la magie opérer…venez oublier les rigueurs de l’hiver sous le soleil de la Côte d’Azur !

Le thème de 2011 sera « Roi de la Méditerranée », évoque sa géographie, son incidence sur l’Histoire, son rôle hier aujourd’hui et demain, sans omettre la facette nature et sa préservation.

CORSO CARNAVALESQUE Le corso se compose de 20 chars conçus selon le thème et un certain nombre d’élément d’animation dont 30 en carton-pâte ; il devient un défilé aux couleurs éclatantes auquel se mêlent les arts de rue et groupes musicaux venus du monde entier. Les chars 2011 seront particulièrement volumineux, fournis et mécanisés ; de 8 à 20 m de haut et débordant souvent des plateformes en largeur comme en longueur.

Cette année, l’identité visuelle sera conjointement donnée par des dessinateurs collaborateurs de grands journaux internationaux (Soleil de Québec, Sincho ou Wall Street Journal…), témoins privilégiés de leur temps, des artistes ayant une maîtrise de la culture locale (Moya, Broquet…), des créatifs d’agence et certains carnavaliers.

Chaque Carnaval est une production originale éphémère. Être carnavalier n’est pas un métier, mais une passion, une vocation. Le vaste atelier dans lequel oeuvrent ces artisans, nommé la « Maison du Carnaval », se transforme en un lieu magique pour quelques mois. Si les procédés, les techniques et les matériaux nouveaux ont permis la mécanisation, l’articulation et la modernisation des sujets, les fondements de la fabrication des chars et des « grosses têtes » sont les mêmes qu’à l’origine.

BATAILLE DE FLEURS En 1876, Andriot Saëtone crée la 1e bataille de fleurs sur la Promenade des Anglais. Elles gardent depuis ce cadre prestigieux. À l’origine, elles prennent la forme de simples échanges de fleurs et, peu à peu, se transforment en un véritable spectacle. Sur chaque char, des mannequins costumés lancent 80 à 100.000 fleurs au public... Ces batailles sont à l’unisson des chars de carnaval, un cortège de mises en scène végétales sur le même thème. Leur réalisation représente un long et méticuleux travail, pourtant effectué dans un délai court par les maîtres de l’art du piquage que sont les fleuristes. Les costumes naissent dans un atelier de création qui leur est entièrement dévolu. Ce sont des créations uniques conçues comme pour le théâtre.

Plus d’Informations http://www.nicecarnaval.com/

Programmation & Tarifs http://www.nicecarnaval.com/carnaval/programme-tarifs.php

Points de ventes http://www.nicecarnaval.com/reservation/point-vente.php