Séminaire International de Médecine Environnementale

Rubrique : Nice Universitaire

du 24 au 26 octobre 2018 - 8h00/12h00 - Amphithéâtre le Galet - Hôpital Pasteur - Nice

Formation

Placé sous l’égide de l’Organisation Mondiale de la Santé, ce séminaire est le fruit d’une collaboration entre les Facultés de médecine de Nice (équipe du Pr. Patrick Fénichel) et celle de l’université de Chiba / Japon (équipe du Pr.Chisato Mori).

Le 2ème séminaire international pilote d’enseignement de MEDECINE ENVIRONNEMENTALE et PREVENTIVE se déroulera les mercredi 24, jeudi 25 et vendredi 26 (jusqu’à midi) Octobre 2018 dans l’amphithéâtre du Galet (Pasteur 2) .

Placé sous l’égide de l’Organisation Mondiale de la Santé, il est le fruit d’une collaboration entre les Facultés de médecine de Nice (équipe du Pr Patrick Fénichel) et celle de l’université de Chiba / Japon (équipe du Pr Chisato Mori).

Ce séminaire exceptionnel en anglais réunira des médecins /enseignants /chercheurs anglais, américains, allemands et français et comprendra des discussions interactives avec le public.

Il s’adresse à tous les étudiants en médecine de Nice* (à partir de la 2ème année), aux internes et aux médecins hospitaliers.

C’est une une première au niveau international, l’objectif étant de promouvoir et de développer l’enseignement de la Médecine Environnementale dans les facultés de médecine et permettre aux futurs médecins de délivrer des conseils de prévention adéquates aux populations à risque (femmes enceintes, enfants en bas-âge, personnes prédisposées) ainsi que des recommandations aux décideurs lorsqu’ils seront sollicités.

Des données épidémiologiques et expérimentales de plus en plus nombreuses suggèrent que l’exposition continue et cumulée (exposome) au cours du développement et tout le long de la vie à des polluants chimiques (perturbateurs endocriniens , métaux lourds…), atmosphériques (particules fines, tabac polluants industriels …) physiques (ondes électromagnétiques, nanoparticules …) constitue des facteurs de risque majeurs dans l’émergence d’épidémies galopantes de maladies chroniques non transmissibles telles que anomalies du neuro-développement et de la Reproduction, diabète et obésité, maladies cardio-vasculaires, allergie, asthme, bronchites chroniques, cancers pulmonaires, hématologiques ou hormono-dépendants, affections psychiatriques ou neurodégénératives, que ni la génétique ni le vieillissement ne sauraient expliquer complètement, et dont la répartition géographique et l’évolution dans le temps suggèrent plutôt la participation de causes environnementales via des modifications épigénétiques.

*Les étudiants seront dispensés de stage hospitalier pendant ces 2 jours et demi pendant lesquels il n’y aura pas d’autres enseignements.


Auteur : etudiants