Programmation de films expérimentaux

Rubrique : Sortir

jeudi 30 mars 2017 - à 19h - à la Villa Arson

Expériences de cinéma par L’ECLAT

Les cinéastes réunis pour cette programmation de courts métrages, élaborent leur propre expérimentation filmique ou mode narratif. En recherchant des manières singulières de travailler le montage, le son ou la lumière, pour exprimer la relation ambivalente de l’ homme à la nature.

L’ILE AUX FLEURS de Jorge Furtado I Brésil I 1989 I 12 min
Ours d’Argent du Cours métrage - Festival de Berlin 1990
A travers le parcours d’une tomate, depuis sa production dans la plantation, jusqu’à son point d’arrivée à la décharge publique de l’Ile aux Fleurs, Jorge Furtado réalise un montage d’une virtuosité impressionnante pour évoquer les rouages d’une économie libérale, avec humour et pertinence.

L, 2014 de Jacques Perconte I France I 2014 I 16 min
Grand prix du film expérimental – Festival Tous Courts – Aix-en-Provence 2015
Lever du jour sur le Père Lachaise, transformations continuelles de la matière visuelle pour révéler un lieu traversé par une vie chromatique aux variations inépuisables. Un film né lors du tournage de Holy Motors de Léos Carax accompagné d’une musique originale de JB Dunckel.

LES HABITANTS de Artavazd Pelechian I Russie I 1970 I 10 min
Le film est construit sur l’idée d’une relation pleine d’humanité avec la nature et le monde animal. Il traite des agressions perpétrées par l’homme contre la nature, et de la menace que constitue la destruction de l’harmonie naturelle.

ELEGIA de Zoltán Huszárik I Hongrie I 1965 I 19 min
Un requiem lyrique sur les chevaux qui furent détournés de leur vie par des machines. Cinéaste expérimental hongrois, également peintre et dessinateur, Huszárik puise abondamment dans l’art pictural œuvre cinématographique.

AU BORD DU LAC de Patrick Bokanowki I France I 1993 I 6 min
Le film est une évocation poétique de la peinture impressionniste. Bokanowski travaille la lumière en milieu naturel, il obtient un objet visuel imaginaire, à la fois très simple et très sophistiqué, qui perturbe nos certitudes perceptives.


Une programmation proposée par l’ECLAT dans le cadre de la rétrospective « Gustav Metzger - Remember Nature ». Acteur majeur des avant-gardes de la seconde moitié du XXe siècle, l’artiste, né en 1926 à Nuremberg, a contribué, dès l’aube des années 1960, à la redéfinition de l’art, explorant de nouvelles modalités de création et ancrant sa démarche dans les grands enjeux de son époque, notament l’écologie. Son implication précoce dans les questions environnementales, son appel à la vigilance face à la pollution et à la disparition des espèces restent d’une grande actualité quelques cinquante années après leurs premiers développements.


Collaboration du MAMAC et de L’ECLAT
Dans le cadre de l’exposition
GUSTAV METZGER - REMEMBER NATURE
20 février - 14 mai 2017
MAMAC


Auteur : etudiants