Les Jeudis littéraires - Nicolas d’Estienne (...)

Rubrique : Sortir

jeudi 15 février 2018 - 18h - Bibliothèque Louis Nucéra - Nice

Entrée libre, sous réserve de place disponible

Un jeudi par mois, dans une ambiance de salon littéraire, l’écrivain Aurélie de Gubernatis, organise et anime les Jeudis littéraires afin d’offrir un moment de partage entre le public, les écrivains et leur œuvre. David Foenkinos, Eric Giacometti, Gonzague Saint Bris, Frédéric Beigbeder, Delphine de Vigan, Daniel Pennac, Laurent Gaudé, Frédéric d’Onaglia ; Didier van Cauwelaert, Laurent Seksik, Bernard Deloupy… des écrivains prestigieux sont déjà venus présenter leur actualité.


Nicolas d’Estienne d’Orves présente son livre
La gloire des maudits
paru aux éditions Albin Michel

Né en 1974, Nicolas D’ESTIENNE D’ORVES est critique musical au Figaro et à Classica et chroniqueur au Figaroscope. Auteur d’une vingtaine d’ouvrages, il a publié en 2012 Les Fidélités successives, livre qui lui a valu de figurer sur les listes des Prix Femina et Interallié et pour lequel il a obtenu le Prix Cazes-Brasserie Lipp.

Le Livre La gloire des maudits
Fille d’un collaborateur exécuté sous ses yeux à la Libération, Gabrielle Valoria doit écrire la première biographie de Sidonie Porel. Mais qui est vraiment Sidonie Porel ? La plus célèbre romancière de son époque ou une imposture littéraire ? Une grande amoureuse ou une manipulatrice ?

En plongeant dans le passé de cette femme qu’elle craint et qu’elle admire, Gabrielle découvre un univers où grouillent les menteurs et les traîtres. Écrivains, politiciens, journalistes, prostituées, grands patrons : tous cachent un secret qui tue…

« Elle est fascinée par ce qu’elle a sous les yeux : un concentré des lettres françaises contemporaines. Toute une petite cour qui singe la sympathie, s’ébroue, glougloute, champagne en main. Les cocktails de Gallimard sont les raouts les plus courus de l’édition et beaucoup se « damneraient » pour en être. Est-ce bien « Françoise Sagan » qui remplit le verre de « Roger Nimier » avant de laisser tomber la bouteille sur la pelouse dans un éclat de rire ? Et ce regard torve n’est-ce pas celui de « Jean- Paul Sartre » ?

Dans Les Fidélités successives, Nicolas d’Estienne d’Orves explorait les ambiguïtés de l’Occupation, avec La Gloire des maudits, il s’attaque aux mensonges de l’après-guerre. Ce tableau romanesque d’une France au lendemain du chaos, où l’on croise les grandes figures du Paris intellectuel et artistique des années 1950, montre que le passé nous rattrape toujours et que les guerres ne se terminent jamais.


Aurélie de Gubernatis

Aurélie de Gubernatis a décidé de se consacrer à l’écriture après avoir exercé comme notaire dans le Var pendant treize ans. Son premier roman, Le gardien du crâne de cristal a été publié aux éditions Alphée en 2009. Lui ont succédé 2012 – Les gardiens du temps en 2011 chez Plon puis L’Impasse paru en 2014 aux éditions Héloïse d’Ormesson. Elle anime Les Jeudis Littéraires depuis janvier 2014


Bibliothèque Louis Nucéra
2, place Yves Klein – Nice

www.bmvr.nice.fr


Auteur : etudiants