Les Jeudis littéraires - Jean-Paul Didierlaurent

Rubrique : Sortir

jeudi 19 avril 2018 - 18h - Bibliothèque Louis Nucéra - Nice

Entrée libre, sous réserve de place disponible

Un jeudi par mois, dans une ambiance de salon littéraire, l’écrivain Aurélie de Gubernatis, organise et anime les Jeudis littéraires afin d’offrir un moment de partage entre le public, les écrivains et leur œuvre. David Foenkinos, Eric Giacometti, Gonzague Saint Bris, Frédéric Beigbeder, Delphine de Vigan, Daniel Pennac, Laurent Gaudé, Frédéric d’Onaglia ; Didier van Cauwelaert, Laurent Seksik, Bernard Deloupy… des écrivains prestigieux sont déjà venus présenter leur actualité.


Jean-Paul Didierlaurent
présente son livre
La fissure
paru aux éditions Au Diable vauvert

Jean-Paul DIDIERLAURENT vit dans les Vosges. Nouvelliste lauréat de nombreux concours de nouvelles, deux fois lauréat du Prix Hemingway. Son premier roman, Le Liseur du 6h27, qui connaît un immenses succès au Diable vauvert puis chez Folio, reçoit les prix du Roman d’Entreprise et du Travail, Michel Tournier, du Festival du Premier Roman de Chambéry, du CEZAM Inter CE, du Livre Pourpre, Complètement livres et de nombreux prix de lecteurs en médiathèques. Il est traduit dans 31 pays et est en cours d’adaptation au cinéma. Jean-Paul Didierlaurent a depuis publié au Diable vauvert un premier recueil de ses nouvelles, Macadam, et Le Reste de leur vie, roman réédité chez Folio, et la Fissure.

----------------------------

Le Livre "La fissure"
Dernier représentant d’une entreprise de nains de jardin rachetée par une holding américaine, Xavier Barthoux mène une vie bien rangée entre la tournée de ses clients, son épouse, son chien et sa résidence secondaire des Cévennes. Mais quand il découvre une fissure dans le mur de sa maison, c’est tout son univers qui se lézarde… Animé par une unique obsession, réparer la fissure, il entreprend un périple extrême et merveilleux jusqu’à l’autre bout du monde.
« Comme les arbres, les êtres humains ont besoin d’un cran de chute pour que s’engage le processus d’effondrement. Il peut se présenter sous différentes formes, grossières ou non, provoquées ou pas, parfois violentes, souvent imprévisibles […] Il peut toutefois prendre une apparence plus subtile et se montrer d’une inoffensive banalité.
Celui de Xavier Barthoux lui fut révélé en un beau samedi matin ensoleillé de juillet, tandis qu’il prenait son petit-déjeuner sur la terrasse de sa maison de campagne en compagnie de sa tendre moitié ».

On retrouve dans ce troisième roman les qualités remarquées des précédents succès de Jean-Paul Didierlaurent. Des personnages originaux et hauts en couleurs, l’empathie pour les autres, les situations de la vie réelle, la difficulté d’être heureux, un inégalable sens du merveilleux et, surtout, son art des perspectives ordinaires soudain bouleversées par des hiatus poétiques.


Aurélie de Gubernatis

Aurélie de Gubernatis a décidé de se consacrer à l’écriture après avoir exercé comme notaire dans le Var pendant treize ans. Son premier roman, Le gardien du crâne de cristal a été publié aux éditions Alphée en 2009. Lui ont succédé 2012 – Les gardiens du temps en 2011 chez Plon puis L’Impasse paru en 2014 aux éditions Héloïse d’Ormesson. Elle anime Les Jeudis Littéraires depuis janvier 2014


Bibliothèque Louis Nucéra
2, place Yves Klein – Nice

www.bmvr.nice.fr


Auteur : etudiants