"Le rôle des noblesses niçoises à la cour de (...)

Rubrique : Info Etudiants

Conférences patrimoine historique, présentée par Andrea Merlotti, directeur du Centre de Recherches « Residenze Reali Sabaude », Venaria Reale, Turin

Samedi 24 novembre à 15h - Auditorium du MAMAC - Nice

Durant l’Ancien Régime, les États de la Maison de Savoie n’étaient pas un “état national”, comme les grandes monarchies de France et d’Angleterre, mais étaient ce que les historiens nomment une “monarchie composite”.

Ils ressemblaient, plutôt, au Saint-Empire Romain Germanique, dont le Duché de Savoie faisait partie. Ils étaient formés de plusieurs pays qui avaient, chacun, une histoire, des traditions et des coutumes propres. Répartis sur les territoires actuels de la France, de l’Italie et de la Suisse, leur unité était seulement garantie par la monarchie de la Maison de Savoie.
Le Comté de Nice était un des principaux pays de ces États et, du XVIe au XVIIIe siècle, les représentants de la noblesse et de la bourgeoisie niçoises évoluèrent à la cour et eurent un rôle actif dans le gouvernement des Etats.


Andrea Merlotti, historien, est directeur du « Centro studi delle Residenze Reali Sabaude », au Palais Royal de Venaria (Turin).
Il est membre du Comité scientifique du Centre de recherche du Château de Versailles et du Centro studi piemontesi. Il est membre de l’Istituto Universitario la Corte in Europa de Madrid, de la Society for Court Studies de Londres, de la Società italiana di studi sul XVIII secolo et de la Società italiana per la Storia dell’età moderna.
Il est l’auteur de plusieurs ouvrages et de plus d’une centaine d’essais sur l’histoire politique et sociale des États de la Maison de Savoie et sur l’histoire des cours italiennes dans l’ancien régime. Ses livres les plus récents sont : Storia degli Stati sabaudi, 1416-1848 (Brescia, Morcelliana, 2017), écrit avec Paola Bianchi ; Andare per : Regge e Residenze (Bologna, il Mulino, 2018) et le catalogue de l’esposition Dalle regge d’Italia. Tesori e simboli della regalità sabauda, avec Silvia Ghisotti (Reggia di Venaria - Genova, Sagep, 2017). Il est actuellement en train d’écrire un livre sur l’histoire des ostensions du « Saint-Suaire » entre XVIIe et XIXe siècle.


Auteur : etudiants