"Le programme de fortification de la côte (...)

Rubrique : Info Etudiants

Présenté par Eric Guilloteau, docteur en archéologie, membre associé LA3M (Laboratoire d’archéologie médiévale et moderne en Méditerranée) - UMR7298

Conférence samedi 16 février 2019 à 15h à l’auditorium du Mamac

Dans le cadre de : Conférence Patrimoine Historique - Cycle « Regards sur le patrimoine militaire »

Au XVIe siècle, les ingénieurs en « art de fortifier » remplacent les maîtres d’œuvre médiévaux. Spécialistes dans l’attaque et la défense des places, ils renouvellent tout à la fois la poliorcétique et l’architecture militaire. Aux premières adaptations avec adjonction de boulevards d’artillerie aux anciennes murailles, succèdent les citadelles bastionnées.

Par le traité du Cateau-Cambrésis signé au début du mois d’avril 1559, Emmanuel-Philibert recouvra l’intégrité de son duché, sous occupation française depuis 1536. Il entama alors une politique de modernisation des places fortes savoyardes, menant à bien le projet de son père Charles II de doter la côte niçoise d’un système défensif moderne avec les fortifications de Nice, Montalban, Villefranche et Saint-Hospice.


Auteur : etudiants