La Culture s’invite chez vous ! 3

Rubrique : CULTURE

La Ville de Nice vous donne rendez-vous, sur cultivez-vous.nice.fr pour vivre ensemble des moments de culture tout en restant chez vous.

#Restezchezvous

Découvrez le programme de la semaine

─ Cinéma ─ Concerts/Ballets ─ Visites patrimoine ─ Conférences ─ ─ Expositions ─ Nouveauté : « Figure libre ─ des artistes et des œuvres »


Face aux mesures de confinement pour enrayer la pandémie de Covid-19, la Ville de Nice, soucieuse de maintenir du lien social et de poursuivre sa mission de diffusion de la culture auprès des publics, a souhaité donner à chacun la possibilité d’accéder à des contenus culturels sur internet. C’est pourquoi, depuis le 23 mars, pas moins d’une vingtaine de programmes en ligne concoctés par les services municipaux sont accessibles sur : https://cultivez-vous.nice.fr/

De nombreux films, concerts, ballets, visites de lieux patrimoniaux, visites d’expositions, ou encore conférences sont au programme !

Au programme de la semaine 3 :
Les programmes des semaines 1 et 2 demeurent disponibles

Figure libre
« Figure libre – des artistes et des œuvres » propose chaque jour à 16h une carte blanche à des musiciens, conservateurs de musées, danseurs, acteurs (rendez-vous jeune public le mercredi).

ÉVÉNEMENT : Ce lundi à 16 heures, dans la rubrique « Figure libre », les membres de l’Orchestre Philharmonique de Nice, en confinement, proposeront leur interprétation de l’ouverture de Carmen comme un hymne à la résistance, un message de remerciement à tous ceux qui, aujourd’hui, sont exposés pour venir en aide aux autres.

- Lundi : Carmen de Georges Bizet par l’Orchestre Philharmonique de de Nice.

- Mardi : La statue d’Antonia. Venez découvrir l’histoire de la statue d’Antonia Minor qui est une des pièces emblématiques du musée. La représentation de cette princesse romaine, mère et grand-mère d’empereur, ornait en effet une des salles des thermes du Cimiez.

- Mercredi : Rendez-vous jeune public – Violaine Darmon. Les histoires du petit violon magique : épisode n°2 « Les pouvoirs de la fée Dragée »

- Jeudi  : Noël Dolla. Ce film s’inscrit dans le programme « Spin-off » développé par Documents d’artistes. Dans son invitation, Documents d’artistes souhaite donner la parole à Noël Dolla, artiste important dont le travail, depuis la fin des années 1960, rayonne depuis Nice sur la scène internationale. Le film revient sur le regard que le peintre porte sur son œuvre, son parcours et plus largement sur la pratique de l’art aujourd’hui.

------------------------------------------

Cinéma

10 nouveaux films cultes pour petits et grands à découvrir cette semaine !

  • Police de Maurice Pialat (1985-1h54). Une histoire d’amour insolite entre un inspecteur de police et l’ex-compagne d’un petit trafiquant de drogue.
  • Lost in translation de Sofia Coppola (2004-1h37). Un acteur sur le déclin, se rend à Tokyo pour tourner un spot publicitaire. Dans son hôtel de luxe, il rencontre la compagne d’un célèbre photographe…
  • Fanny et Alexandre d’Ingmar Bergman (1982-3h09). L’évocation de la vie d’une famille suédoise, au début du XXe siècle, à travers le regard de deux jeunes enfants, Fanny et Alexandre.
  • Pierrot le fou de Jean-Luc Godard (1965-1h50). L’odyssée à travers la France de Ferdinand, dit Pierrot le Fou, et de son amie Marianne, poursuivis par des gangsters à la mine patibulaire.
  • Les Amants du pont neuf de Leos Carax (1991-2h06). Sur le Pont-Neuf au coeur de Paris, la rencontre magique de deux sans-abri, Alex, cracheur de feu et Michèle, une jeune femme abîmée par l’existence.
  • Belle de jour de Luis Bunuel (1967-1h40). Une jeune bourgeoise, en proie à ses fantasmes sexuels, se rend, à l’insu de son mari, dans une maison close, où elle devient bientôt "Belle de Jour ».
  • Intervention divine d’Elia Suleiman (2002-1h30). Une histoire d’amour compliquée entre un Palestinien de Jérusalem et une Palestinienne de Ramallah. En raison de la situation politique, ils ne peuvent se retrouver que près du checkpoint situé entre les deux villes.

------------------------------------------

Jeune public

  • Fanfan la Tulipe de Christian-Jaque (1952-1h36) - Dès 8 ans. Fanfan la Tulipe, soldat dans l’armée du roi, part à la conquête de la gloire et du coeur de la belle Adeline, la fille du sergent recruteur.
  • Le Kid de Charlie Chaplin (1921- 51mn) - Dès 6 ans. Charlot le vagabond recueille un enfant abandonné. Mais les services sociaux s’en mêlent…
  • Le Ballon d’or de Cheik Doukouré (1993 - 1h33) - Dès 7 ans. Bandian, un jeune guinéen de 12 ans, quitte son petit village pour vivre sa passion du football.

------------------------------------------

Spectacles

  • Concert Strauss-Rachmaninov-Tchaïkovsky. Retour en images sur le concert inaugural de la saison 2019/2020 de l’Opéra Nice Côte d’Azur. Du virtuose Till l’Espiègle de Richard Strauss à la romantique Symphonie n°4 de Tchaïkovsky, ce programme très populaire donnera également à entendre le célèbre Concerto pour piano °2 de Rachmaninov sous les doigts du pianiste niçois à la carrière internationale Philippe Bianconi.
  • Véra Novakova : « La Traviata » de Verdi. Premier Violon Solo de l’Orchestre Philharmonique de Nice. Souvenir du premier Solo qu’elle a interprété, à 23 ans.

------------------------------------------

Expositions

  • « Le diable au corps. Quand l’Op Art électrise le cinéma » au MAMAC.
    L’exposition plonge le visiteur au sein d’une histoire passionnelle et inédite entre deux arts : le cinéma et l’Op Art. Au début des années 1960, cet art s’impose partout en Europe avec un double crédo : déstabiliser la perception et démocratiser l’art. Il rencontre un succès retentissant auprès du grand public et des cinéastes.
  • « Bouillons de culture » au Palais Lascaris.
    L’exposition met en évidence une période d’effervescence culturelle particulièrement intense qui s’ancre à partir du début des années 60, et jusqu’au milieu des années 80, dans le cœur de ville très populaire que constitue le Vieux-Nice d’alors.
  • « #Roseestlavie ! » au Musée International d’Art Naïf Anatole Jakovsky.
    Connexion au vivant, lien humain préservé, célébration de la « vie bonne », les peintres Naïfs, à la pointe des questionnements sociétaux, nous embarquent dans leur philosophie de vie et dans une représentation du monde tel qu’il aurait pu être. Et deviendra peut-être ?

------------------------------------------

Conférences

  • « Le voyage comme école de vie » par Sylvain Tesson, écrivain. Depuis vingt ans, Sylvain Tesson parcourt le monde à pied, à cheval, à vélo. Il a découvert combien la lenteur, la solitude et le silence offrent l’occasion de se connaître soi-même et d’intensifier l’expérience de la vie.
  • « La flûte à bec à travers les siècles » par Michel Quagliozzi, Professeur au Conservatoire à Rayonnement Régional de Nice de Flûte à Bec et Traverso. La flûte à bec est un instrument dont le répertoire, riche d’un millénaire de musique, demeure assez peu connu. Cette présentation s’arrête sur quelques étapes importantes de son évolution du moyen-âge au XXème siècle.
  • « L’ensemble Saint-François de Nice. Quelle histoire pour les maçonneries ? » par Elodie Sanchez, service d’archéologie Nice Côte d’Azur. Durant ces cinq dernières années, l’ensemble Saint-François a fait l’objet d’une vaste étude archéologique qui s’est concentrée sur le bâti de l’église et du couvent. L’opération a mis au jour la plus grande église médiévale de Nice conservée actuellement. La présentation revient sur les travaux qui ont permis de découvrir cet ensemble exceptionnel.

------------------------------------------

Patrimoine

  • Modélisation en 3D de l’ancienne forteresse de la maison de Savoie. Détail sur les différents secteurs des fortifications ainsi que le château comtal
  • Ça se Visite : La villa les Palmiers. La villa les Palmiers, surnommée palais de Marbre, est une imposante demeure de Nice datant du XIXe siècle. Vers 1840, le propriétaire des lieux, le banquier niçois Honoré Gastaud, décide d’entourer son habitation traditionnelle par un environnement végétal exotique dont une partie des plantations et des aménagements perdurent encore aujourd’hui. Les décors intérieurs assez bien conservés, les rares dans cet état à Nice, reflètent le goût italianisant du commanditaire et l’amour pour le « style Pompadour » du dernier propriétaire. Visite avec Marion Duvigneau.

Auteur : etudiants