"I Can Swim Home" Une Exposition - Un Atelier (...)

Rubrique : Sortir

Une proposition de Ann Guillaume

Deux événements organisés à la Villa Arson par Ann Guillaume, artiste en résidence de recherche – dans le cadre de son doctorat en Art / Université Côte d’Azur – et qui participent d’un film en cours d’écriture : I Can Swim Home

du 23 au 29 mars 2019 - Villa Arson Nice

Vernissage exposition : samedi 23 mars à 18h

Atelier : vendredi 29 mars de 10h à 17h


UNE EXPOSITION : Jusqu’au FEU

Vernissage le samedi 23 mars à 18h
Exposition du 24 au 30 mars, ouverte de 14h à 18h. Entrée libre.

Hugo Bench, Elise Bercovitz, Claire Bouffay, Amentia Brochard, Beatrice Celli, Lucie De Bodinat, Léa Doussière, Tibo Drouet, Mélina Ghorafi, Maéva Grapain, Damian Junges, Flavie Loreau, Chloé Sassi
Commissariat : Béatrice Celli

Jusqu’au FEU est une exposition qui, selon la méthode de divination, appelée Ouija, s’est emparée de textes écoféministes afin de trouver le moyen, par le sensible et l’intuition, de se reconnecter à des écologies et aux mondes vivants en général. La magie, la divination et les histoires qui les accompagnent sont autant de manifestations qui ont, pendant des générations et des générations, aidé les femmes et les hommes à vivre harmonieusement leur présence éphémère sur Terre.
Le feu est encore aujourd’hui considéré, dans l’imaginaire collectif de beaucoup de sociétés, comme un élément vital ou encore comme l’une des conditions primordiales à notre existence. Métaphore de puissance et d’expression de soi, il est le matériau privilégié de rituels ancestraux, païens et religieux qui subsistent de nos jours. Parce que le feu incarne dans un même mouvement, principe de vie et forces destructrices, les œuvres présentées s’inspirent de la force du feu comme véhicule permettant de nous rapprocher de la nature, de notre nature.
Manifeste d’un art slow, Jusqu’au FEU propose de réinvestir les mythes, la pratique de la magie réconciliatrice, le rapport sensuel à la matière, les actions rituelles, etc. comme autant de représentations d’un monde commun à réinventer ensemble. Dans l’espace de la Galerie d’essais, nous artistes, proposons, par le médium de l’exposition comme « espace magique », de questionner nos liens avec les vivants, les contemporanéités, nos interactions, nos responsabilités, les communs et les multivers.
L’exposition Jusqu’au FEU a été impulsée par Ann Guillaume et s’inscrit dans son film de création I Can Swim Home.

A noter : Vendredi 29 mars à 18h, un programme de performances en guise de finissage.


UN ATELIER : Pratique de terrain – Les Pieds dans la boue
Atelier ouvert, public et participatif
Vendredi 29 mars, 10h-12h30 & 14h-17h / Grand amphi

Co-animé avec Anne de Malleray, directrice de collection de la Revue Billebaude (revue d’art et d’écologie)
Avec les artistes Thierry Boutonnier, Noémie Sauve et Sylvain Gouraud ainsi que Christian Rinaudo, sociologue – URMIS, les étudiant.e.s de la Villa Arson et les doctorant·e·s de l’ED SHAL

Parce que l’art n’est pas une activité socialement autonome, nous explorons ici un « art situé », où l’artiste, « les pieds dans la boue » arpente, sillonne un terrain. Cette pratique prend des allures d’enquête, puisant dans les méthodologies des sciences sociales pour faire émerger des êtres, des relations, des enjeux que l’art cherche à représenter. C’est la question de l’enquête comme forme artistique qui se joue ici.
Qu’est-ce que le terrain ? Il ne s’agit pas seulement d’un espace physique à investir, mais d’une attitude. Une façon qu’ont ces artistes de déployer un art de l’attention et du décentrement qui les place au milieu d’un écosystème – humain et non humain, naturel et culturel – qu’ils observent en mobilisant des protocoles scientifiques mais aussi les puissances d’invention de formes de récits et d’imaginaires alternatifs propres à l’art.
Car l’enjeu est bien de bousculer nos représentations et d’explorer avec elles des imaginaires susceptibles de transformer nos façons de regarder et d’habiter le monde.

Cet atelier cherchera ainsi à réunir les témoignages d’artistes afin de comprendre ce qui se joue pour eux dans ces pratiques, comment leurs protocoles d’enquête émergent et les formes artistiques qui en découlent. Envisagé sous la forme d’une table ronde ouverte et autour de laquelle les invités (artistes, étudiants et chercheurs) témoignent, cet atelier sera enregistré et donnera lieu à un projet éditorial : Les Pieds dans la boue.

Accès libre, sur inscription à annguillaume2@gmail.com et a.demalleray@gmail.com

La journée du 29 mars se prolongera à 18h par un programme de performances en guise de finissage de l’exposition Jusqu’au FEU.


UN FILM : I CAN SWIM HOME

Cette exposition et cet atelier prennent part au projet de ce film, réalisé par Ann Guillaume et co-écrit avec Anne Sophie Milon.

Le PITCH du film :
Si les artistes veulent éprouver la prophétie selon laquelle l’art a le pouvoir de lier les mondes entre eux pour faire monde, pour créer du commun, alors ils doivent d’abord faire ré-atterrir leur monde sur Terre.
L’histoire raconte que trois protagonistes, que rien ne lie en dehors de leur statut d’artistes, se retrouvent maintenant unis grâce à une apparition, celle de sainte Rita. Ce lien extraordinaire les poussera à vouloir s’émanciper de leur monde initial. Ainsi s’enclenchera pour eux une quête qui débutera tout d’abord par un geste simple, celui de quitter le continent en partant sur les îles de Lérins. Là-bas, à l’image des pèlerins du XIIIe siècle qui allaient chercher le miracle, ils partiront à leur tour chercher et comprendre l’utilité, les effets que l’art produit et aussi leur place dans le monde.
En traversant la déchirure de l’histoire de l’art moderne avec l’histoire post-moderne, les tautologies des pensées critiques, les temporalités singulières des institutions et les alternatives infernales d’un marché en roue libre, les trois artistes vivront différentes épreuves qui les mettront face à toute cette complexité.

Ce film provient d’une enquête, menée depuis 2 ans entre la Villa Arson, les Îles de Lérins, différents artistes et acteurs du monde de l’art.

Avec le concours de / Remerciements à : Anne-Sophie Millon, Beatrice Celli, Anne DeMalleray, T&D, Tristan Grujard,Pavlos Ionnides, Rosalie Comby, Edith Mailaender, Damien Shultz, Chloé Sassi, Gary Bigot, Mathieu Simoni, Claire Migraine, Eric Mangion, Frère Vincent, Katja Riedner, Hubert Renard, Kaloust Andalian, Laurent Prexl, Christian Rinaudo, …

Produit par Nuit Blanche production et la Villa Arson


+ d’infos https://www.villa-arson.org/2019/02...


Auteur : etudiants