Fête de la Musique à Nice

Rubrique : Sortir

1 Concert – 5 groupes

Mardi 21 juin 2016 à 18 heures 30 - Théâtre de Verdure Ouverture des portes à 17h00

GRATUIT

Pour la Fête de la musique 2016, le mardi 21 juin, la Ville de Nice propose 5 concerts gratuits dans la superbe enceinte du Théâtre de Verdure.


Au programme :

- 18h30 - Les Blondes

- 19h30 - Benoit et la Lune

- 20h30 – Glamory

- 21h30 – Miss América

- 22h30 – No Jazz

La fête de la musique c’est aussi un peu partout en ville, sur la place du Pin avec la Dolly Party, sur la place Saint Roch, à Nice Nord...


LES BLONDES

Dans la pénombre d’une scène rock, trois créatures se détachent dans l’obscurité : une apparition, un revival, « chapeau melon et bottes de cuir », les trois femmes cachées d’Iggy Pop ? Non, ce sont les blondes. Les Blondes émancipées qui font décoller le public dans une ambiance intense. Les Blondes semblent étirer le temps et brouiller les codes en nous ramenant à cette folle énergie rock avec une touche toute française et féminine.

Farida Tadjene – batterie
Isabelle Marceddu - basse
Christine Lidon - chant et guitare.


BENOIT ET LA LUNE

« Benoit Berrou alias Benoit & la Lune s’est fait connaître en composant pour le cinéma mais pour cet auteur et compositeur originaire de Brest, il semblait indispensable de pouvoir transposer ses créations à la scène avec un véritable groupe et c’est ainsi qu’est né Benoit & la Lune, un concept où ce guitariste et violoncelliste peut laisser libre cours à son âme vagabonde.
En se mettant en scène à un juste milieu entre Léo Ferré et Pink Floyd qu’il se livre à une expérience totalement hallucinante, celle d’une musique hybride qui ne veut reconnaître aucun interdit, celle d’une musique à fleur de peau qui donne le frisson » Fred Delforge pour Zicazine


GLAMORY

GLAMORY est un quatuor français de hard-rock "west coast US". Après un 1er album en 2012, GLAMORY est de retour début 2016 avec son nouvel album "GLAM OVER", rappelant ses influences principales, entre Van Halen, Journey, Toto, Pink Floyd, Gary Moore, ou encore Devin Townsend.

Lionel Aubert - Auteur - compositeur, guitariste lead
Alban Sibilia - Compositeur, lead singer, rythm guitar
Jean Baptiste Pol - Batteur
Bertrand Coste - Bassiste


MISS AMÉRICA

Véritable groupe de scène, MISS AMERICA s’inspire autant des pères du blues américain que des grandes figures du rock anglais, s’appropriant aussi des influences plus traditionnelles, irlandaises ou country. Convaincus que les Stones ne tiendront pas vingt ans de plus (quoi que !) ils sont prêts à reprendre le flambeau des Monsters Of Rock (AC/DC, QUEEN…) : du riff taillé pour les stades, des mélodies au format cinémascope et du rock’n’roll pure malt !
Depuis trois ans, MISS AMERICA s’est produit au cours d’une cinquantaine de dates, à Paris (Bus Palladium, New Morning, Gibus…) et en province (festival des Moissons Rock, Rhinoférock, Estivales…), assurant notamment les premières parties de Simple Minds, Kool and the Gang ou encore de Louis Bertignac. À l’été 2015, ils sont invités par le Prince Albert II de Monaco à donner un concert sur le Rocher, partageant ainsi l’affiche avec Robbie Williams.

Tommy Roves - chant, guitare-harmonica
Lola Evangelista - basse
Dimitri Walas - guitare
Morgane Taylor - batterie


NO JAZZ

NOJAZZ signe son grand retour sur scène et prépare la sortie de son prochain EP pour la rentrée.
NoJazz est devenu en quelques années bien plus qu’un groupe : un O.V.N.I musical qui déchaîne les passions, une machine à briser les étiquettes et les intégrismes de tout poil, bref un phénomène dont la notoriété s’est répandue comme une traînée de poudre dans les réseaux musicaux internationaux.... Les NoJazz ont toujours développé autour d’eux de multiples complicités. À commencer par Teo Macero, le légendaire producteur du Miles Davis des années Columbia, qui produit leur premier opus à New York. On se souvient du rap énergique de Mangu, star du rap afrocubain, sur “Candela”. Plus tard vient la rencontre avec Claude Nougaro pour un “K du Q” détonnant.

Leurs tournées successives aux Etats-Unis leur permettent de construire une collaboration avec l’équipe de Earth, Wind & Fire et de réaliser cette séance mythique avec Maurice White et Stevie Wonder pour l’album Have Fun sans oublier la participation de Bishop Lamont. Suit l’aventure brésilienne avec une figure locale, Adémir, grand maître du Frévo, puis un Happy Hippie avec Merlot et dans un autre registre, la collaboration avec Thierry Ardisson pour l’émission Salut les Terriens. Le groupe s’est produit dans plus de 50 pays et dans les plus grands festivals.

Philippe Balatier : claviers, sample machines
Pascal Reva : batterie, basse, guitare, voix
Philippe Sellam : saxophones
Sylvain Gontard : trompette
Jeffrey : chant.


Théâtre de Verdure - 1 Promenade des Anglais - Nice


Auteur : etudiants