Concert Heartbeat

Rubrique : Sortir

CONCERT ÉLECTRONIQUE AU PROFIT DES RESTOS DU CŒUR Concert électronique au profit des restos du coeur

Le samedi 21 février 2015 - 18h00 / 00h30 - C’FACTORY - Nice

La Heartbeat est un projet caritatif mené par 4 étudiants en Master 2 Communication à l’IAE de Nice et membres de l’association EmCom.

Il s’agit d’un concert de musique électronique au profit des Restaurants du Coeur qui se déroulera le samedi 21 février de 18h à 00h30 au C’Factory à Nice.Il s’adresse principalement aux étudiants du supérieur de Nice et de la région PACA qui sont espérés nombreux : 250 spectateurs sont attendus.

En rassemblant un public jeune dans une ambiance conviviale et festive, le but de la Heartbeat est de fédérer les étudiants autour d’une cause qui puisse servir aux plus démunis. Grâce à ce projet, l’équipe organisatrice souhaite leur donner l’opportunité de participer et de se sentir concernés par l’action des Restos du Cœur. C’est pourquoi leur contribution se doit d’être simple.

Comment obtenir sa place ?
Par un moyen simple et original : les étudiants devront apporter des denrées alimentaires non-périssables en fonction de leurs moyens (pas de minimum requis).

Les Restos du Coeur ont des besoins spécifiques. Ainsi, si les spectateurs ne savent pas quelles denrées apporter, voici les denrées conseillées :
- conserves : légumes, thon, sardines
- compotes, confiture, café, biscuits
- pâtes, riz, sucre, huile
- jus de fruits
- petits pots pour bébé

Des préventes seront assurées par l’équipe de la Heartbeat sur les différents campus universitaires de Nice pendant la deuxième semaine de février :
- lundi 9 février de 10h à 13h à Trotabas
- mercredi 11 février de 10h à 13h à l’IAE de Nice
- jeudi 12 février de 10 à 15h à Valrose
- vendredi 13 février de 10h à 15h à Carlone

Méthodes de financement :
Pour l’organisation de cet évènement, l’équipe de la Heartbeat a bénéficié d’une aide financière de la part du CROUS Nice-Toulon dans le cadre de leur programme de subvention Culture ActionS.
Elle a également déposé son projet sur le site de financement participatif KissKissBankBank, ce qui lui a permis de récolter un montant de 535€.

Les 12 et 13 décembre 2014, les membres de l’équipe ont emballé des cadeaux chez Habitat à Monaco. Le but était de faire connaître l’événement auprès du grand public mais également de récolter quelques fonds pour l’organisation du concert.
Enfin, l’équipe de la Heartbeat a bénéficié de la solidarité et de la générosité de ses partenaires WeeMove, BDE Lash, Uber, Nice Imprim’ et la Mutualité Française ; de son prestataire Live Acoustic ; et de ses artistes Jayme, Peper, Holy House, Marone et Aïm N.


Les Restaurants du Coeur :
Par la réalisation de ce projet culturel, l’équipe de la Heartbeat souhaite fédérer les étudiants autour d’une belle cause. Elle a ainsi choisi de s’associer aux Restaurants du Coeur qui depuis leur création en 1985 ont pour but « d’aider et d’apporter une assistance bénévole aux personnes démunies ». Cette association d’utilité publique a battu un triste record en 2013 avec 1 million de bénéficiaires, dont environ 10% sont des étudiants. Cette grande précarité touche donc également des jeunes qui, comme les membres de l’équipe, font des études.

C’est pourquoi le 12 novembre 2014 l’équipe a signé une habilitation pour collecte alimentaire avec Monsieur Roger Lansiaux Président Départemental de l’association Les Restaurants du Coeur des Alpes- Maritimes. La collecte alimentaire ira au profit des personnes accueillies aux centres d’activités des Restos du Coeur de Montel et Verany dont les responsables sont Madame Pascale Delmotte et Madame Nadia Brumer.

Par le biais de ce projet, l’équipe souhaite permettre aux étudiants de se sentir concernés par cette cause et de s’impliquer facilement grâce à la collecte de dons en denrées alimentaires non-périssables en échange d’une place de concert.

Les actions de sensibilisation :
Pour sensibiliser leur public à la cause des Restaurants du Coeur, les membres de la Heartbeat vont pouvoir discuter avec lui à l’occasion des préventes sur les différents campus de Nice. Le soir du concert, un membre des Restos du Coeur sera également présent pour échanger avec les spectateurs et leur présenter l’association et ses actions. Enfin, la sensibilisation se fait à travers toutes les actions de communication de l’équipe où le logo de l’association est apposé : réseaux sociaux, distribution de flyers, affichage, relations presse.


L’association EmCom est l’association des étudiants du Master 2 Communication organisationnelle à l’IAE de Nice.

Chaque année elle est représentée par un nouveau bureau pouvant varier entre quatre et six étudiants.

Pendant un an, d’une rentrée scolaire à l’autre, ces étudiants volontaires, chargés de représenter le Master Communication Organisationnelle, organisent des événements ponctuels afin de créer une solidarité au sein de la promotion et veiller à la visibilité du diplôme. Tout au long de l’année l’association EmCom va réaliser plusieurs missions articulées autour de ces 2 axes. L’objet de l’association étant de promouvoir le master en interne, d’une part, mais également en externe. Par exemple, l’association a organisé en 2012 une conférence des Métiers de la Communication et du Marketing inter-campus. L’association permet à ses membres d’expérimenter de nombreux aspects du management et de la gestion d’une équipe et des parties prenantes.

Régie par la loi 1901 du droit des associations, le siège social de l‘association se situe à l’Institut d’Administration des Entreprises (IAE), Campus Saint Jean d’Angely, 24 avenue des Diables Bleus, 06357 Nice Cedex 4.


LES ARTISTES

JAYME
Depuis un an et demi JAYME s’est lancé dans la musique électronique. Originaire de Nice, ce sont ses sorties notamment dans les bars de la ville qui lui ont fait découvrir puis aimer ce style de musique. Passionné et motivé, ce jeune DJ de 22 ans a ensuite décidé de se lancer. Il a d’ailleurs fais ses premiers pas dans un lieu phare de la ville : Le Smarties.
Sa principale influence est la House, même si ses goûts sont très éclectiques et si nous devions retenir deux noms qui le touchent tout particulièrement en ce moment ce seraient Faster et Ada Kaleh ! Jayme joue essentiellement de la Tech House, Minimale. Et c’est grâce à son style qu’il a pu accéder à d’autres lieux pour se produire comme le Minority et parfois même de participer à des évènements comme la fête de la musique.
Pour la petite anecdote, lors de la fermeture du Smarties, JAYME a récupéré les platines sur lesquelles il a débuté. Un vrai sentimental !

PEPER
Originaire d’Avignon ce jeune DJ de 23 ans s’est lancé il y a deux ans dans l’électro.
PEPER a toujours été passionné de musique mais ce sont surtout les rencontres qu’il a faites lors de son arrivée sur Nice qui lui ont donné l’envie de se lancer. Avec 4 autres Djs il a d’ailleurs créé le collectif We are Family qui lui a permis de se produire dans plusieurs lieux emblématiques de Nice.
PEPER officie aussi chaque semaine l’émission « Sel ou poivre » sur la web radio ParisOne Reverse où il diffuse des mix d’une heure, notamment les siens, toutes les deux semaines. À l’affut de nouvelles sonorités et d’expérimentations musicales, ses dj sets marient plusieurs influences ce qui fait de lui un artiste de Disco acid House.
Célèbre depuis plus de 23 ans suite à la diffusion de son échographie dans une émission télévisée, PEPER a aujourd’hui grandi et sait faire voyager ses spectateurs dans son univers.

AIM N
Depuis toujours ce jeune niçois consacre la plupart de son temps libre à sa passion, à savoir la musique. Dès son plus jeune âge il écoutait à fond ses morceaux préférés dans sa chambre et réalisait des playlists pour ses amis.
C’est en fréquentant différentes soirées composées d’artistes qu’il apprécie, que s’est forgée naturellement son envie d’être DJ. Cela fait maintenant 2 ans et demi qu’il parcourt les bars et les clubs branchés de Nice dans le but de faire prendre du plaisir auditif au public qui l’écoute.
Il a notamment été programmé en première partie de James Murphy, l’emblématique leader du groupe LCD Soundsystem et fondateur du label DFA, ainsi que du trio magique composé de Modselektor et Apparat alias Moderat, lors de la dernière édition du Festival Crossover. Ce qu’il adore ? Voir que les gens se rassemblent autour d’une énergie positive grâce à sa musique. Inspiré de nombreux artistes comme Jimmy Edgar, Todd Terje, Motor City Drum Ensemble ou encore I:Cube, AÏM N joue principalement de la House et du Disco. En revanche il ne se cantonne pas seulement à ces styles et aime innover en fonction de l’endroit et de ses spectateurs.
Apprécié du grand public, un de ses mix est d’ailleurs passé au Bar’Oc au moment même où ces lignes ont été écrites.

MARONE
Ce jeune niçois de 24 ans s’est lancé dès l’âge de 16 ans dans la musique. Influencé au départ par la culture hip hop, c’est finalement le côté festif et dynamique de l’électronique qui l’ont séduit au plus grand bonheur des amateurs de House et Techno music.
En 2012 on a pu le retrouver aux côtés d’artistes tels que Vakkuum (La Bombe, USA), John Lord Fonda (Citizen, France), Distrakt (Boxon, Australie), D-R-U-N-K (Police, France), Gingy & Bordello (Turbo Recordings, Canada) et bien d’autres.
Cet amoureux de la musique électronique s’est également lancé dans la production et s’est révélé avec son premier EP « Mistico ». Confectionnant des Dj sets éclectiques, il ne tient pas compte des frontières et des genres.
Ses influences sont d’ailleurs multiples, on retrouve en première position le film La haine avec la scène où l’on voit le célèbre Cut Killer scratcher, ou encore la musique rock et les artistes Bicep et Phuture. Pour la petite anecdote MARONE a débuté comme beaucoup de passionnés en organisant des soirées étudiantes et connaît ainsi les ficelles de l’événementiel.

HOLY HOUSE
HOLY HOUSE est composé de deux Djs, Joffrey et Willy. Tous deux originaires de Nice, ils ont fait leurs premiers pas dans la musique en tant que batteurs.
Willy s’est révélé avoir un vrai don pour cet instrument ce qui n’a pas échappé à l’oeil des grandes marques qui l’ont par la suite sponsorisé.
Joffrey quant à lui s’est lancé dans cette voie afin de pouvoir jouer aux côtés de son père et ainsi partager ses musiques en famille et avec passion.
Après s’être perdus de vue, c’est encore la musique mais cette fois l’électronique qui a rassemblé les deux compères aujourd’hui inséparables.
Influencés par de grands noms comme Kerry Chandler, Dirty Culture ou encore Robsoul Records, les deux artistes ont su développer un style musical bien prononcé. En passant par la House music ou encore la House underground issue de Chicago et de Détroit, HOLY HOUSE se produit sur scène dans un registre minimaliste et entrainant.
En moins de deux ans ils ont d’ailleurs fait toutes les scènes underground de la ville en passant par le Bar’oc, le Pandabar, le Minority ou encore le Smarties.
Pour la petite anecdote, en plus d’être inséparables tout le monde pense qu’ils sont frères !


LE C’FACTORY

Le C’factory est un restaurant situé au coeur de Nice, sur le parvis du Théâtre National et du MAMAC.
Apparu à la fin de l’année 2011, à la place de l’ancien Grand Café des Arts, l’établissement adopte un design moderne.
Il dispose d’un intérieur aux allures d’un loft new-yorkais et d’une vaste terrasse permettant aux convives de profiter de l’animation du quartier. En plus de son activité dans la restauration, le C’factory a également une activité événementielle puisqu’il accueille régulièrement des artistes musiciens lors de soirées mêlant musiques et arts contemporains.


LES PARTENAIRES

CROUS Nice-Toulon : Le Centre Régional des OEuvres Universitaires et Scolaires de Nice-Toulon agit principalement sur l’aide sociale, la restauration universitaire et la vie culturelle étudiante. Le CROUS accorde une subvention Culture ActionS dont peuvent bénéficier les projets associatifs culturels et solidaires menés par des étudiants. La Heartbeat a eu la chance de se voir accorder cette aide financière.

Uber : Uber est une société effectuant des services de transports. Celle-ci offre au public de la Heartbeat 15euros sur leur première course. Il leur suffit simplement de télécharger l’application sur leur téléphone mobile et d’utiliser le code HEARTBEAT.

Weemove : Cette société travaille dans le monde de la nuit que ce soit auprès du public de diverses soirées, des artistes ou encore des photographes. C’est sur ce dernier point que Weemove interviendra lors de la soirée Heartbeat, en mettant à disposition deux photographes.

Mutualité française : Cette fédération nationale regroupe la quasi-totalité des mutuelles de santé françaises. Lors de la Heartbeat, la Mutualité française tiendra un stand de prévention sur les addictions, la sexualité et les conduites à risques. Les intervenants mettront à disposition de la documentation sur ces thématiques ainsi que divers « goodies » de prévention (préservatifs, éthylotests, bouchons d’oreilles etc.).

Nice Imprim’ : Nice Imprim’ possède trois boutiques d’imprimerie dans le centre de la ville de Nice. L’une d’entre elle a accepté de faire des tarifs réduits sur les impressions de communication de la Heartbeat, reconnaissant une belle initiative de la part des étudiants.

BDE LASH : Le Bureau Des Etudiants Lettres Arts et Sciences Humaines est le BDE du Campus Carlone de l’Université de Nice – Sophia Antipolis. Cette association aide la Heartbeat dans sa communication sur ce campus ainsi que sur les réseaux sociaux, afin de toucher un maximum d’étudiants niçois.


Auteur : etudiants