Anselm Kiefer : le reenactment de l’histoire (...)

Rubrique : Info Etudiants

Conférence présentée par Eric Michaud

Jeudi 21 novembre 2019 - 19h - Villa Arson - Nice

-----------------------------

Conférences d’Histoire de l’Art et des Idées

De novembre 2019 à mai 2020 (certains jeudis à 19h)
Ouvertes à tous les publics. Entrée libre

Le cycle de conférences d’Histoire de l’Art et des Idées que la villa Arson – école nationale supérieure d’art – inaugure cette année s’inscrit en appui de l’enseignement qui y est donné.

Il entend répondre au principe qui depuis toujours prévaut à l’école : pratiquer et penser l’art constituent un seul et même objectif.

C’est sous le signe de la pluralité que s’inscrit ce cycle. Les présentations de chaque intervenant ne répondent pas à une ligne ou à une thématique prédéfinie mais font état des recherches de chacun d’entre eux, des travaux qu’ils ont engagés ou des chantiers qu’ils vont ouvrir.

Il en ressort une grande diversité qui reflète la richesse du questionnement actuel sur l’art : notifier les rapports de l’art contemporain à la préhistoire ; questionner, à travers l’œuvre d’un artiste, la relation de l’art à l’histoire ; dévoiler dans celle d’un autre son refus de la modernité ; rendre compte du projet récurrent de faire fusionner art et vie ; analyser les effets de la maladie sur la production artistique ; examiner le contexte de moralisation et les conséquences sur l’art de la censure éthique ; interroger la notion de « genre » dans l’art ou poser la délicate question de la restitution des œuvres issues d’autres pays ou d’autres cultures.

Autant d’interrogations qui, opportunément, évoquent l’actualité de notre monde, discutent des choix opérés et analysent les idées qui y circulent.

Ce cycle est ouvert à tous les publics. L’entrée y est libre et gratuite.


Anselm Kiefer : le reenactment de l’histoire allemande
par Eric Michaud

« Ma biographie est la biographie de l’Allemagne » aime répéter Kiefer. En identifiant délibérément sa propre histoire à celle de son « pays », l’artiste semble avoir acquis tous les droits d’une mémoire collective nationale qui demeure à vif, soixante-quinze ans après la fin des crimes du national-socialisme. Or, depuis les reenactments provocants du salut nazi de ses premières photos de 1969, les critiques des œuvres de Kiefer évoquant, de près ou de loin, l’histoire de l’Allemagne nazie se déclinent de trois manières très distinctes. Soit ces critiques font l’apologie pure et simple de ces œuvres, soit elles en affirment la condamnation la plus radicale, soit encore elles font l’éloge de leur « ambiguïté » ou de leur « ambivalence ». En interrogeant la relation à l’histoire qu’instaure tout reenactment, la conférence examinera la portée de chacune de ces positions critiques.

-----------------------------

Eric Michaud est directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales, Paris.
Il a été professeur invité à Johns Hopkins University, Duke University, University of Virginia, New York University et Universidad Nacional de San Martín, Buenos Aires. Ses recherches portent sur les figures de l’homme nouveau aux XIXe et XXe siècles, au croisement de l’art, de la politique, de la propagande et de la notion de race. Il a notamment publié Théâtre au Bauhaus (L’Âge d’Homme 1978), Un art de l’éternité. L’image et le temps du national-socialisme (Gallimard 1996), Fabriques de l’homme nouveau, de Léger à Mondrian (Carré, 1997), Histoire de l’art : une discipline à ses frontières (Hazan, 2005), Les invasions barbares. Une généalogie de l’histoire de l’art (Gallimard, 2015), La fin du salut par l’image et autres textes (« Champs », Flammarion, février 2020).


+ d’info https://www.villa-arson.org/2019/09...

VILLA ARSON
20 av Stephen Liégeard, Nice.


Auteur : etudiants