18ème Festival du Livre

Rubrique : ARCHIVES

les 7, 8 et 9 juin 2013 - Vieux-Nice
Invité d’honneur la Francophonie

Le Festival du Livre de Nice 2013 se tiendra les 7, 8 et 9 juin. Romanciers, essayistes, poètes, francophones du monde entier, ils seront plus de 250 écrivains à être présents à Nice cette année sous la présidence de M. Amin MAALOUF de l’Académie Française. Dédicaces, débats, rencontres, animations et lectures ponctueront ces trois journées qui se tiendront exceptionnellement dans le cadre historique du vieux Nice (place du Palais de Justice et place Pierre Gauthier à proximité du célèbre Cours Saleya et de son marché aux fleurs).

NICE VILLE EMBLEMATIQUE DE LA FRANCOPHONIE
Le comté de Nice a successivement appartenu à la Provence, à la Savoie, au Piémont, avant d’être rattaché à la France une première fois de 1792 à 1814, puis définitivement en 1860. Si l’on excepte la perte et la reconquête de l’Alsace et de la Lorraine, c’est le dernier territoire continental à rejoindre la Nation. Intégrant ainsi une langue et une littérature. Nice se trouve ainsi la plus jeune ville francophone. Quoi de plus naturel alors que le thème retenu pour cette année ?
En septembre prochain, Nice représentera la France et accueillera les prochains Jeux de la Francophonie réunissant près de 3000 jeunes venus des cinq continents, les Chefs d’états et les délégations des nations participantes. À quelques mois de cet événement d’exception, le Festival du Livre lance les festivités du volet culturel de « Nice 2013, capitale de la Francophonie ». Aujourd’hui la planète compte 220 millions de francophones dont 96,2 rien que pour le continent africain. Le français est la 9e langue la plus parlée au Monde !

LE FRANCAIS EN PARTAGE SOUS LA HOULETTE DE AMIN MAALOUF, PRESIDENT DU FESTIVAL
L’arabe est sa langue maternelle, mais c’est en français qu’il écrit. Amin Maalouf a quitté le Liban pour la France en 1976 au moment de la guerre civile. Son premier livre, un essai historique, Les croisades vues par les Arabes paraît en 1983 chez JC Lattès. Trois ans plus tard, son roman Léon l’Africain (JC Lattès) le fait vraiment connaître du grand public. Prix Goncourt en 1993 pour Le rocher de Tanios (Grasset), il est à la tête d’une oeuvre profondément empreinte d’humanisme et de tolérance. Il a été élu le 23 juin 2011 au 9e fauteuil de l’Académie française.

LES ECRIVAINS DE LA FRANCOPHONIE
« Ma patrie, c’est la langue Française » disait Albert Camus dont on fête cette année le centenaire de la naissance. La Rwandaise Scholastique Mukasonga, prix Renaudot 2012 pour Notre-Dame du Nil, le poète libanais Salah Stétié, la romancière danoise Pia Petersen et tous les écrivains algériens, belges, canadiens, égyptiens, espagnols, iraniens, russes, sénégalais, suisses, de tous pays et continents qui seront cette année au Festival du Livre de Nice pourraient reprendre la phrase à leur compte. Magnifiques débats en perspective.

UN PANORAMA DE LA LITTERATURE CONTEMPORAINE, SOUS LA DIRECTION ARTISTIQUE DE FRANZ-OLIVIER GIESBERT
Tous les écrivains dont on parle sont au festival de Nice 2013 avec leurs derniers livres. David Foenkinos, l’auteur de « La Délicatesse » signe Je vais mieux ; Bernard Werber connu pour ses « Fourmis », ses « Anges », ses « Dieux » et ses « Aventuriers de La science », présente Troisième Humanité ; après « L’écrivain de la famille » et pleinement l’apprentissage de la lecture ou de l’écriture ou qui l’ont perdu. Il est un des facteurs majeurs du déclassement social. Les chiffres sont alarmants. Deux millions et demi d’adultes, soit près 7% des personnes de 18 à 65 ans ayant été scolarisées en France, sont en situation d’illettrisme (source Insee, nouvelle enquête 2011). Depuis plus de cinq ans, la Ville de Nice s’est engagée dans une grande action de prévention « Lecture pour tous », initiée par Raoul Mille, faisant se rencontrer des écrivains et des milliers d’enfants de tous âges. Des écoles, l’opération s’est étendue aux collèges, lycées, associations de quartier, hôpitaux, centres d’animation, bibliothèques et aussi à la Maison d’Arrêt. De nombreux auteurs présents au festival, d’Olympia Alberti à Didier van Cauwelaert, FOG, Gaston Kelman ou Olivier Weber, ont accompagné les jeunes lecteurs dans la découverte du livre et des livres. Les aidant par leur expérience et leur proximité et leur faisant partager toutes les aventures de l’écrit.

LE PRIX « NICE BAIE DES ANGES »
Depuis 1996, Nice a son prix littéraire. Parrainé par la ville et le quotidien Nice-Matin, il sera décerné en ouverture du festival. Le jury, présidé par Franz-Olivier Giesbert, également directeur artistique du Festival du Livre, réunit Paule Constant, Irène Frain, Aurélie Hustin de Gubernatis, Didier Van Cauwelaert, Laurent Seksik, Jacques Vidal, conseiller municipal délégué à la littérature, à la lutte contre l’illettrisme aux bibliothèques et au cinéma, et Olivier Biscaye, directeur des rédactions de Nice-Matin. Dix lecteurs azuréens, tirés au sort, les rejoindront pour désigner, parmi 8 romans, le lauréat 2013. L’an dernier le prix avait été attribué à Romain Slocombe pour Monsieur le Commandant (Nil).

Les romans en lice : Nouilles froides à Pyongyang de Jean-Luc Coatalem (Grasset), Roma/Roman de Philippe de la Genardiere (Actes Sud), Je vais mieux de David Foenkinos (Gallimard), Le garçon qui n’existe pas de Patrice Leconte (Albin Michel), Un écrivain, un vrai de Pia Petersen (Actes Sud), Un homme effacé d’Alexandre Postel (Gallimard), Le souper de l’Abbesse de Jean Siccardi (Presses de la Cité), L’Atelier des miracles de Valérie Tong Cuong (JC Lattès). Rendez-vous le vendredi 24 mai pour l’annonce officielle du lauréat !

Depuis sa création en 1996, ce prix littéraire récompense un roman paru dans les douze mois précédant le Festival du Livre de Nice. Parrainé et doté par la capitale de la Côte d’Azur, il a déjà couronné dix-sept romanciers : Patrick Renaudot, Raoul Mille, Franz-Olivier Giesbert, Gérard de Cortanze, Claude Imbert, Jean-Noël Pancrazi, Paula Jacques, Vénus Khoury-Ghata, Richard Millet, Eric Fottorino, Jean-Paul Enthoven, Didier Van Cauwelaert, Saphia Azzeddine, René Frégni, Daniel Cordier, Laurent Seksik, Aurélie Hustin de Gubernatis, Romain Slocombe.